in

Une femme meurt pour une histoire de « sauce »

cuisine d une ecole africaine la au kenya 158725218

La colère est une mauvaise conseillère : cet homme l’apprendra à ses dépens derrière les barreaux de la prison où il séjourne désormais après avoir tué son épouse à Boukoumbé.

cuisine d une %C3%A9cole africaine la au kenya 158725218
illustration (c) Droits reservés

Selon une radio locale qui rapporte les faits, le nommé Simbia est comme tous jours retourné  à la  maison (située à Tabota, un village de la commune de Boukoumbé au Bénin) après une dure journée de travail. Le ventre creux, il demande à son épouse de lui servir à manger.

Aussitôt dit, aussitôt fait. Mais quelques minutes plus tard, Simbia à court de sauce, demandera à son épouse de lui en rajouter : une demande à laquelle cette dernière ne donnera pas une suite favorable parce qu’il n’en restait plus assez

La quantité restante dira-t-elle, «est réservée aux travailleurs des champs » partis certainement depuis le matin aussi : la pauvre ne voyait aucun inconvénient à permettre à tout le monde d’avoir un bout de pain après une dure journée de labeur.

Mais contre toute attente, Simbia vexé (courroucé même à la limite dans son égo) se jettera sur la pauvre comme sur un adversaire de poids, de taille et de force égale et rouera de coups sans que celle-ci puisse s’en échapper.

Evacuée au centre hospitalier le plus proche de leur domicile, la pauvre dame suite aux blessures, rendra l’âme le lendemain.

Placé sous mandat de dépôt en attendant son procès, Simbia voit défilé les conséquences de son emportement : en un moment de manque de manque de maîtrise de soi, il a perdu en même la sauce qu’il réclamait et celle qui la lui préparait tous les jours (son épouse).

Ô colère dévastatrice et trompeuse !

Le corps de la victime quant à lui a été remis à la famille pour inhumation.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

    DD Essoo

    Dieudonné Essomba : «Il faut être à côté d’une élite beti pour voir à quel point ces gens-là sont insupportables»

    7ZZnhe

    Violée par son beau-père, une handicapée accouche à 13 ans