in

Une CAN tous les quatre ans ?  Fally Ipupa se prononce à son tour

Une CAN tous les quatre ans ?  Fally Ipupa se prononce à son tour

L’artiste musicien congolais a réagi comme beaucoup de stars à l’idée  d’organiser une CAN tous les quatre ans envisagée par le président de la FIFA Gianni Infantino.

Une CAN tous les quatre ans ?  Fally Ipupa se prononce à son tour
Fally Ipupa (c) Droits réservés

La proposition du président de la FIFA, pour une Coupe d’Afrique des Nations organisée tous les quatre ans, dans le but selon lui, de développer le football africain, le rendre plus attractif et plus rentable continue d’alimenter les débats.

Si la CAF n’a pas encore définitivement statué sur la question, les stars de tous bords, de toutes tendances, ne cachent pas leur sentiment au sujet d’une CAN tous les quatre ans. Certaines à l’instar de Didier Drogba se sont montrés favorables tandis que d’autres comme El Hadj Diouf ou encore Samuel Eto’o voient  en cette hypothèse, une volonté d’assujettir le football africain pour les seules intérêts des européens ; un avis que partage Fally Ipupa.

Fally contre la CAN après quatre ans

Invité mardi sur la Radio France Internationale dans le cadre d’une journée consacrée à sa carrière musicale et son actualité, le chanteur de rumba a été amené à donner son avis sur la proposition de Gianni Infantino.

« Ça sera très dur et compliqué pour les nations Africaines. En quatre ans, une nation peut perdre toute une équipe qu’elle a construite. Ceux qui veulent la ramener à quatre ans se penchent beaucoup plus sur l’aspect financier, mais si nous visionnons d’autres aspects, à 4 ans nous aurons déjà moins des équipes vainqueurs de la CAN et cela risque d’entraver le côté football de cette compétition », déclare-t-il.

Comme quoi, le projet d’Infantino ne rencontre pas l’assentiment de la plupart des fils du continent.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

GIPHY App Key not set. Please check settings

    Me Alice Nkom : « Je ne vois pas Maurice Kamto en train de continuer la politique qui nous a massacré depuis longtemps »

    Me Alice Nkom : « Je ne vois pas Maurice Kamto en train de continuer la politique qui nous a massacré depuis longtemps »

    Cameroun : Maurice Kamto réagit à l’expression « petits partis politiques » employée par Paul Biya  

    Cameroun : Maurice Kamto réagit à l’expression « petits partis politiques » employée par Paul Biya