in

Tribune : L’inadmissible procès fait à Nathalie Koah

NK Sublime

L’interdiction de la conférence de Nathalie Koah la semaine a suscité beaucoup de polémiques sur la toile. Dans une tribune parvenue à notre rédaction, Carole Meva’a trouve inadmissible la condamnation sociale de Nathalie Koah.


NK Sublime
Nathalie Koah – DR

Nathalie Koah, une jeune femme que l’on ne présente plus,  est victime depuis des années  d’une cabale injuste, qui s’est accentuée récemment, après son passage à une émission télévisée avec Steve Fah, un influenceur sur le réseau social Facebook.  Une information circule en ce moment sur Facebook, selon laquelle sa rencontre avec les étudiants de l’université Catholique d’Afrique Centrale (UCAC) aurait été annulée, à cause de son passé sulfureux, dit-on. Cette jeune femme, au parcours particulier, ne laisse personne indifférent : on l’aime, ou on la voue aux gémonies pour de mauvaises raisons, à mon sens.

Je trouve révoltant, incompréhensible, inadmissible que l’on se fonde sur ce que l’on pourrait appeler “les erreurs de jeunesse” de Nathalie Koah, pour la traîner dans la boue et la condamner à vie. Cette jeune femme n’a commis aucun crime ! Elle n’a assassiné personne ! Même au cas où elle l’aurait fait, je rappelle que la prison n’est pas faite pour condamner sans rémission un criminel ; la prison a également pour fonction de rééduquer, de remettre le criminel sur le droit chemin  et de le réinsérer au sein de la société, après qu’il ait payé sa dette à ladite société. Nathalie Koah mérite indulgence et circonstances atténuantes en raison des efforts louables qu’elle a fournis pour rectifier le tir et réparer ses erreurs du passé, ce qui n’est pas le cas de beaucoup d’entre nous.

Nathalie Koah n’est pas parfaite, mais elle est perfectible, comme nous tous.

L’on ne peut juger objectivement de la valeur intrinsèque d’une personne en se fondant uniquement sur sa situation statique et figée à un instant T.  Le plus important, l’essentiel, qui renseigne sur sa situation au monde est son parcours dans l’espace et au fil du temps. Le schéma de l’évolution du parcours d’une personne présente quatre hypothèses ; soit elle stagne, n’avance pas, demeure inerte et inactive et dans ce cas, elle végète, elle est inexistante ; soit elle régresse, sa situation se dégrade ; soit elle évolue en dent de scie, avec alternance des hauts et de bas, ce qui est le lot de la majorité d’entre nous ; soit elle progresse, améliore sa situation de manière significative, et Nathalie Koah se classe dans cette dernière catégorie.

Nathalie Koah est un modèle, par son parcours élogieux.

Nathalie Koah est une battante ; partie de rien, d’une situation peu reluisante dans sa jeunesse, comme beaucoup de personnes. Mais par son courage, sa détermination, sa combativité hors pair, elle s’est forgé un avenir, elle s’est hissée vers les sommets ; elle est aujourd’hui une jeune femme accomplie, épanouie, une mère, une épouse et une femme d’affaires prospère. Je préfère ne retenir de Nathalie que ce qu’elle est devenue, ce qu’elle représente aujourd’hui,  plutôt que ce qu’elle fut hier. 

Nathalie Koah est un modèle pour les jeunes en proie à de nombreuses difficultés existentielles, parce qu’elle leur envoie un message d’espoir. Elle leur fait profiter de son expérience, leur montre les écueils à éviter, et sa méthode pour sortir de l’ornière et se faire une place au soleil. Elle leur fait comprendre que le malheur n’est pas une fatalité irrémédiable, et que par la force de sa volonté et de son travail, l’on peut s’extirper des pires situations et trouver sa juste place dans la société.

Je professe ici mon admiration pour Nathalie Koah, son parcours, son courage, son esprit d’entreprise, l’esprit indomptable d’une véritable lionne. Elle a réussi là où beaucoup ont échoué et, à mon sens, c’est cette réussite qui est à l’origine de l’aigreur, de la jalousie et de la méchanceté gratuite de ses détracteurs, lesquels, pour la plupart, traînent eux-mêmes leurs casseroles tonitruantes derrière eux.

Alors, une bonne fois pour toutes, collons la paix à Nathalie Koah ! Que celui/celle qui n’a jamais failli lui jette la première pierre ; et je présume qu’il y aura très peu de lanceurs de pierres, probablement aucun.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

minsep et coach lions cameroo

CAN 2022 : Narcisse Mouelle Kombi demande à Toni Conceiçao de sélectionner les joueurs « patriotes »

Regionale paul eric

Cabral Libii : « Pour son œuvre et son parcours Paul Éric Kingue mérite de dignes hommages. Triste ! »