in

Seidou Mbombo Njoya a été auditionné au parquet du Centre administratif de Yaoundé

Seidou Mbombo Njoya a été auditionné au parquet du Centre administratif de Yaoundé

Le président par intérim de la Fédération camerounaise de Football, Seidou Mbombo Njoya a passé plus de 5 heures de temps lundi 6 décembre dernier au parquet administratif du Mfoundi. Des premiers éléments d’informations issus de cette actualité font état de ce que le quatrième adjoint du président de la CAF est accusé de « corruption et faux en écriture », apprend-on.

Seidou Mbombo Njoya a été auditionné au parquet du Centre administratif de Yaoundé
Seidou Mbombo Njoya (c) Droits réservés

Seidou Mbombo Njoya n’a pas battu campagne le 6 décembre dernier. Le candidat à la présidence de la Fécafoot, à la suite d’un mandat d’amené qui lui a été servi, a passé toute la journée devant les juges du tribunal administratif de Yaoundé. Il était accompagné pour la circonstance, de ses avocats.

Pour l’heure, nous ne pouvons dire si cette convocation s’inscrit en droite ligne avec son engagement à la Fecafoot. Nos équipes sont à pied d’œuvre pour apporter d’amples éclairages.

{source}<iframe src=”https://www.facebook.com/plugins/video.php?href=https%3A%2F%2Fwww.facebook.com%2FLeBledParle%2Fvideos%2F1597849817242280%2F&width=650&show_text=true&height=1361&appId” width=”650″ height=”1361″ style=”border:none;overflow:hidden” scrolling=”no” frameborder=”0″ allowfullscreen=”true” allow=”autoplay; clipboard-write; encrypted-media; picture-in-picture; web-share” allowFullScreen=”true”></iframe>{/source}

Nous y reviendrons…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

GIPHY App Key not set. Please check settings

    Un Camerounais nommé directeur du patrimoine mondial de l’Unesco

    Un Camerounais nommé directeur du patrimoine mondial de l’Unesco

    Région de l’Est : L’armée interpelle les auteurs présumés du massacre de huit éléphants au parc national de Lobéké

    Région de l’Est : L’armée interpelle les auteurs présumés du massacre de huit éléphants au parc national de Lobéké