in

Sécurité routière : Ngallè Bibèhè remet un chèque de 300 millions de FCFA à une douzaine de communes

Ngalio

Cet argent symbolise l’effort du gouvernement à transférer les pouvoirs aux collectivités territoriales. 

Ngalio
Jean Ernest Massena Ngallè Bibèhè (c) Droits réservés

Au lendemain de la tenue de la toute première élection régionale au Cameroun le dimanche 6 décembre 2020, la décentralisation est à l’épreuve.

Un chèque de 300 000 000 FCFA a été remis à une douzaine de communes à titre d’aide financière aux activités de sécurité routière. C’était lors d’une cérémonie présidée à Yaoundé, par le ministre des Transports, Jean Ernest Masséna Ngale Bibèhè le 27 mai 2021.

Les communes bénéficiares sont: Nkongsamba, Edea 1er, Ngaoundéré 1er, Mbankomo, Yabassi, Santa, Sangmelima, Dziguilao, Magba, Mengueme, Dschang, Tiko vont se partager une enveloppe de 300 millions de FCFA offerte par le ministère des Transports.

Ngallè Bibèhè a ensuite détaillé le contenu de l’enveloppe qu’il a remise  aux ayants droit: « Lesdites ressources représentant une fraction de 15% des recettes de l’Etat affectés à la Dotation Générale de la Décentralisation. Dans le cadre du financement des activités de prévention et de sécurité routières, l’Etat alloue au Ministère des Transports un budget logé au Fonds routier. Je mets à votre disposition les 15% de ce budget qui correspond à une enveloppe globale de 300 000 000 (trois cent millions) de FCFA dont vous êtes ordonnateurs, et chacun de vous a été notifiés par mes soins du montant de son enveloppe budgétaire correspondant aux projets retenus pour sa Commune. A cette enveloppe, s’ajoute un taux de 23,15 %, soit 463 000 000 (quatre cent soixante-trois millions) de FCFA alloués aux projets dont les communes seront des bénéficiaires directs. Ces projets seront maturés par l’administration centrale et mis en œuvre au niveau des Communes », a-t-il déclaré non sans mentionner que 9100 personnes ont péri sur nos routes cette dernière décennie engendrant des pertes d’une valeur 800 milliards de FCFA à l’Etat.

Ces ressources permettront ; on le souhaite, de réduire considérablement les accidents de la route qui vont grandissants dans différentes municipalités du triangle national.

Ce n’est donc pas par le fait du hasard que le membre du gouvernement a posé cet acte qui a été applaudit par les élus locaux. En l’espace de deux jours seulement, le Cameroun a enregistré au moins douze morts et une trentaine de blessés à cause des accidents de la circulation. 

Le 25 mai dernier, un nouveau drame s’est produit au niveau de la falaise de Santchou par Dschang avec sur le carreau, 5 morts. Deux jours après, sept personnes ont péri à Kombe dans le département du Moungo, région du Littoral.

Deux principaux facteurs sont à l’origine de ces multiples drames : si ce n’est l’excès de vitesse, c’est très souvent, l’état défectueux des routes. Vivement que ces fonds servent de début de solution à cet épineux problème !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

LeLer

En plus des 493, Joseph LE s’apprête à licencier 7622 fonctionnaires et agents de l’État

Un voleur attrapé au sein de la Crtv à Mballa 2