in

Sam Sévérin Ango : « Nous nous sommes sentis abandonnés par Maurice Kamto dans le Sud »

Le président du parti La Nationale, Sam Sévérin Ango, par ailleurs transfuge du Mouvement pour la Renaissance du Cameroun s’est exprimé le 17 mars 2022 sur le plateau de la radio ABK à Douala. L’homme politique est revenu notamment sur son engagement politique aux côtés du leader du MRC, Maurice Kamto.

Sam Sévérin Ango (c) Droits réservés

D’entrée de jeu, l’ancien journaliste a été amené à se prononcer sur son accession à la tête du parti, La Nationale. À ce sujet, l’ancien porte-parole d’Akere Muna a mis en avant, l’aspect financier : « Nous sommes un peu comme des fous : nous débutons l’aventure de La Nationale avec zéro moyen », soutient-il.

Revenant sur ses quelques mois de militantisme au sein du MRC, Sam Sévérin Ango déplore le traitement que lui a réservé le parti dans un contexte difficile : « Ce qui m’a choqué dans le MRC est le fait que je n’ai pas reçu tous les soutiens du parti pour travailler dans une région fermée à l’opposition comme le sud. On ne me donnait rien du tout au MRC en terme davantage ». Et du coup, « Nous nous sommes sentis abandonnés par Maurice Kamto dans le Sud. Il n’y est jamais allé en visite alors que c’était là-bas qu’on l’attendait le plus », a déclaré l’homme politique.

Toutefois, Sam Sévérin reconnait que c’est dans l’équipe du MRC qu’il a « vraiment été acteur politique », mais s’il dit avoir abandonné son « projet d’adhésion à l’UNDP » qui lui « proposait des avantages colossaux pour intégrer le MRC » qui à l’inverse l’obligeait « à donner, à dépenser ».

{module Sur le même sujet}

What do you think?

15 Points
Upvote Downvote

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Calcul 3 + 5 =

GIPHY App Key not set. Please check settings

Les blocages à l’obtention d’un titre foncier au Cameroun 

Cameroun : Braquage spectaculaire au domicile du Secrétaire général du Senat