in

Révélations: La CAF accuse le Cameroun d’avoir menti pour obtenir l’autorisation de jouer le match Cameroun – Malawi au stade d’Olembe

FB IMG 1630724878606

FB IMG 1630724878606

C’est ce qu’a indiqué l’instance panafricaine dans un communiqué daté du 02 septembre 2021

Le stade Paul Biya d’Olembe a accueilli sa première rencontre internationale vendredi 3 septembre 2021, malgré le lot de critiques et d’interrogations suscitées par la mise à l’écart de la presse privée et des supporters. Le Cameroun y a défié le Malawi, dans le cadre de la première journée des éliminatoires de la coupe du monde Qatar 2022. Cette opposition historique s’est soldée par une victoire nette des Lions Indomptables du Cameroun, sur le score de 2 buts contre 0 . Aboubakar Vincent et Michael Ngadeu ont inscrit les deux buts du match en première mi-temps.

Pourtant, au sortir de cette rencontre, une nouvelle polémique est venue entacher l’organisation de ce match historique. Dans un communiqué, estampillé CAF et adressé à la Fédération Camerounaise de Football, l’instance faitière du football africain prétend que Yaoundé a menti afin d’obtenir l’autorisation de jouer au stade d’Olembe, alors même que cette enceinte de 60 000 places encore en chantier, ne remplit pas tous les critères pour abriter un match international. L’institution dirigée par le milliardaire Sud-africain Patrice Motsepe , affirme par la suite que c’est après avoir pu démêler le vrai du faux, qu’elle a décidé d’opter pour un huis-clos à la veille du match, abandonnant à contrecœur, l’idée d’une relocalisation.

«Suite aux derniers échanges au sujet du match en objet aux informations échangées avec le ministre des Sports et avec les responsables de notre équipe venue évaluer l’état du stade d’Olembe, dans lequel le match en objet est prévu, nous constatons ce qui suit: L’autorisation de jouer le match en question au stade d’Olembe a été donnée sur la base d’informations tronquées, qui ne rendaient pas compte du fait que le stade en question est encore à ce point en chantier que l’accueil d’un match international comptant pour les éliminatoires de la Coupe du Monde de la FIFA Qatar 2022 n’est en principe pas possible» , peut-on lire dans un premier temps dans ce manifeste.

Au vu de ce qui précède, la CAF qui dans le même manifeste a questionné la responsabilité de ses équipes d’évaluation dans cette supercherie, a décidé à la dernière minute « de prononcer le huis-clos pour le match Cameroun –Malawi du 3 septembre 2021.», tout en précisantqu’il  ne pourra «se jouer qu’en présence d’un maximum de 50 spectateurs à recevoir dans le carré VIP du stade». 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Capture logement socio

Ebolowa : Sans eau ni électricité, les logements sociaux de Ngalane abandonnés dans la broussaille

Marlène Emvoutou : « Samuel Eto’o a le charisme d’un chef d’État »