in

Projet d’alimentation en eau potable à Yaoundé : Plus de 478,5 millions FCFA pour délocaliser les tombes

Projet d’alimentation en eau potable à Yaoundé : Plus de 478,5 millions FCFA pour délocaliser les tombes

L’appel d’offres national pour les besoins de la cause a été lancé le 18 mars dernier par le directeur général du projet, Dieudonné Ombala, a appris Lebledparle.com du bimensuel Échos de la Mefou et akono dans son tout premier numéro parvenu à notre rédaction ce matin.

Projet d’alimentation en eau potable à Yaoundé : Plus de 478,5 millions FCFA pour délocaliser les tombes
Projet de fourniture en eau – DR

En effet, les travaux relatifs au déplacement des tombes touchent la zone située entre la station de prise d’eau de Nachtigal et le réservoir d’eau de Ndindan, à Yaoundé. Selon le journal de Louis Paul NGONGO, le lot 1 de ce marché concerne les arrondissements de Batchenga et d’Obala, dans le département de la Lekié.

C’est en moyenne, 1176 tombes dont 439 aménagées et 737 non aménagées, qui doivent être déplacées. Pour cette première phase, le coût de l’opération est estimé à 352,8 millions FCFA.

S’agissant du lot 2, qui concerne les arrondissements de Soa, 419 tombes seront déplacées, dont 219 aménagées et 200 non aménagées. Le coût prévisionnel est de 125,7 millions FCFA. Soit un total cumulé de 478,5 millions FCFA pour 1595 tombes. Ce qui fait un ratio de 300 000 FCFA par tombe.

Le journal Echos de la Mefou et akono indique également que cet appel d’offres ne concerne que les entreprises locales : « La participation à cet appel d’offres est ouverte aux entreprises de droit camerounais installées au Cameroun et expérimentées dans la réalisation de déplacement de tombes. La remise des offres est fixée au 25 avril 2019 », peut-on lire en page 9.

Selon un rapport du ministère en charge de l’Eau et de l’Énergie produit fin septembre 2018, le taux d’avancement global des travaux est de 30 % du Projet d’alimentation en eau potable de la ville de Yaoundé, à partir du fleuve Sanaga.

Rappelons que ce projet est financé par Eximbank China, pour un coût total de 399 milliards FCFA et exécuté par l’entreprise chinoise Sinomach. Il devrait mettre un terme au déficit en eau potable de la ville de Yaoundé, en apportant dans sa phase initiale un complément de 300 000 m3/j, puis 400 000 m3/j dans la phase d’extension. Il permettra également de couvrir les villes et localités riveraines, notamment, Batchenga, Obala, Nkometou, Soa et Ntui.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

GIPHY App Key not set. Please check settings

    Crise anglophone : Le président de la Commission Nationale des Droits de l’Homme écrit à Paul Biya

    Crise anglophone : Le président de la Commission Nationale des Droits de l’Homme écrit à Paul Biya

    Élection des conseillers régionaux : Le MRC et le SDF décrient le mode du scrutin

    Élection des conseillers régionaux : Le MRC et le SDF décrient le mode du scrutin