in

Pour J P Akono, la nomination de Boumsong à la tête de la commission ad hoc pour la réforme de la DTN est « une incongruité »

Pour J P Akono, la nomination de Boumsong à la tête de la commission ad hoc pour la réforme de la DTN est « une incongruité »

Dans un entretien accordé à au quotidien Mutations de ce jeudi 05 juillet 2018, le directeur technique national N°1 revient sur la nomination du 11 juin 2018 de Jean Alain Boumsong à la tête de la commission ad hoc pour la réforme et la modernisation de la direction technique nationale (DTN), par, le président du comité de normalisation de la fécafoot.


Pour J P Akono, la nomination de Boumsong à la tête de la commission ad hoc pour la réforme de la DTN est « une incongruité »
DR

A la question de savoir ce qu’il pense de la nomination de ce camerounais d’origine naturalisé qui a joué avec les bleus de France, l’ancien coach des Lions indomptables pense qu’il ne maitrise pas les réalités du football local. « Je crois qu’il faut être au Cameroun pour voir certaines choses. Il se dit d’abord qu’il serait d’origine camerounaise. Mais, je pense est français que camerounais, et qu’il maitrise mieux les réalités du football français que celles du terroir. Le fait de le désigner comme président de cette commission me semble être vraiment une incongruité. Pour rester poli, je dirais que ce n’est pas la meilleure décision prise par le comité de normalisation de la fédération camerounaise du football (Fecafoot). », a déclaré le médaillé d’or olympique de sydney 2000 à notre confrère Claude Olivier Banaken.

Selon Jean Paul Akono « Ces nominations ne vont résoudre aucun problème au sein de la direction technique nationale », parce que le véritable problème de la DTN « c’est l’absence de moyens pour le bon fonctionnement de cette structure ». Le technicien pense que la solution du problème de la DTN ne peut être résolu par les personnes qui viennent d’ailleurs. « Je pense honnêtement qu’on a induit l’actuel comité de normalisation en erreur, en lui disant que la solution se trouve chez les gens qui viennent d’ailleurs », poursuit-il.

En outre le DTN N°1 propose comme solution l’injection des moyens et la ressource humaine pour le redécollage de la DTN. « Il faut déjà comprendre que la dtn n’a pas besoin de réforme, mais des moyens et des hommes qui doivent y travailler », conclue “Magnusson”.

En guise de rappel, les actuels responsables de la DTN sont dans l’illégalité parce que leur mandat est arrivé à expiration. Nommés le 24 août 2010 pour un mandat de quatre ans par le Ministre des sports et de l’éducation physique de l’époque (Michel Zoa), sous proposition du comité exécutif de la Fecafoot, Jean Manga Onguéné, Jean Paul Akono, Etienne Sockeng et Robert Atah exercent depuis septembre 2014, dans l’informel.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

GIPHY App Key not set. Please check settings

    Crise Anglophone: L’arrivée de 18 nouveaux détenus à Kondengui crée un mouvement d’humeur à la prison centrale

    Crise Anglophone: L’arrivée de 18 nouveaux détenus à Kondengui crée un mouvement d’humeur à la prison centrale

    Cameroun : Paul Biya nomme Adoum Garoua président du conseil de direction de l’INJS

    Cameroun : Paul Biya nomme Adoum Garoua président du conseil de direction de l’INJS