in

Plan Triennal Spécial Jeunes : Des ateliers en vue de l’accompagnement fiscalo-comptable des bénéficiaires

Plan Triennal Spécial Jeunes : Des ateliers en vue de l’accompagnement fiscalo-comptable des bénéficiaires

Le Plan stratégique nationale en vue de l’encadrement fiscal des jeunes financés par le ministère de la Jeunesse et de l’Éducation civique ou incubés par ses structures internes dans le cadre du Plan Triennal spécial Jeunes, été lancé le 22 juin 2021 à Yaoundé par le groupement CGA ACDC/NIMBUZ. Il vise notamment à permettre à ces derniers de mieux développer leurs activités dans un environnement fiscal moins rigide.

Plan Triennal Spécial Jeunes : Des ateliers en vue de l’accompagnement fiscalo-comptable des bénéficiaires
Logo Plan spécial triennal jeunes (c) Droits réservés

Le Minjec, par le biais de ses partenaires, (CGA ACDC/NIMBUZ) accompagne les jeunes dans la concrétisation de leurs projets. Selon Akono Bessala Éric, responsable de ce département ministériel, le rôle de l’accompagnateur consiste à soutenir les jeunes dans leur démarche de projet en les aidant, dans un premier à temps, à formaliser et à structurer leurs projets et les amener dans la foulée à gérer les contraintes fiscales susceptibles de freiner le déploiement de leurs projets sur le terrain.

« Nous sommes ici dans le cadre de la mise en œuvre effective du plan triennal spécial jeunes, qui est un cadeau que le chef de l’État a fait à la jeunesse, et qui est dans sa phase d’opérationnalisation. Pour ce qui est de la région du centre, il y a pratiquement 1000 à 15 00 jeunes qui sont en cours d’installation. Il était dont temps pour que nous nous arrêtions un peu avec l’accompagnateur fiscal, et que nous puissions comprendre, un certain nombre de mécanisme, comprendre l’environnement fiscal dans lequel nous évoluons », se défend-il.

Et de poursuivre : « Le ministère de la jeunesse s’occupe de l’encadrement technique des jeunes. Maintenant il y a d’autres aspects qui ont poussé le ministère à signer des conventions avec des partenaires qui vont nous édifier en la matière. Aujourd’hui, la problématique est là. C’est à-dire, à peine un jeune installé, qu’un agent de la mairie arrive, que celui des impots arrive… Alors que l’activité n’a même pas encore démarré. Il faut trouver les moyens de contourner tout cela, dans la légalité, et le respect des lois républicaines ».

Ainsi du 22 juin au 7 juillet, une série d’ateliers régionaux de formation des conseillers fiscaux issus des bureaux conseils et renforcement de capacite du personnel des Centre Multifonctionnel de promotion des Jeunes (CMPJ) sur l’accompagnement fiscalo-comptable et l’encadrement entrepreneurial des jeunes financés par le ministère de la jeunesse et de l’Éducation civique ou incubés par ses structures internes ou partenaires afin de leur permettre de mieux développer leurs activités.

Signalons qu’à fin mars 2021, 7 808 nouveaux jeunes ont exprimé leurs besoins en matière d’insertion sociale et économique. À cet effectif s’ajoute aux 457 000 jeunes enregistrés en ligne dans la plateforme depuis 2016, portant l’effectif global des jeunes inscrits en ligne à 464 808 jeunes pour un effectif total de 1 002 801 inscrits en ligne et sur fiche manuelle.

Prescrit le 10 février 2016 par le chef de l’État, Paul Biya, le Plan triennal « spécial-jeunes », est doté d’une enveloppe globale de 102 milliards FCFA. Le processus vise à appuyer 1,5 million de jeunes au Cameroun à raison de 500 000 jeunes par an.

{module Sur le même sujet}

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

GIPHY App Key not set. Please check settings

    Affaire de sextape : Xavier Messe invite Martin Camus Mimb à se « repentir » et à demander « pardon »

    Affaire de sextape : Xavier Messe invite Martin Camus Mimb à se « repentir » et à demander « pardon »

    Affaire sextape de Camus Mimb : Ludovic Lado demande à Jean De Dieu Momo de démissionner du gouvernement

    Affaire sextape de Camus Mimb : Ludovic Lado demande à Jean De Dieu Momo de démissionner du gouvernement