in

Pierre Nka exige du Professeur Claude Abe plus de respect envers les enseignants d’écoles primaires

Pierre Nka exige du Professeur Claude Abe plus de respect envers les enseignants d'écoles primaires

Le journaliste, promoteur de Sens Politique s’exprimé ainsi sur Facebook le dimanche 2 octobre 2022 quelques minutes après les déclarations de Claude Abe dans Club d’Élites sur Vision 4.

Claude Abe dans Club d’Élites déclare qu’« A l’Université il y a des instituteurs de l’enseignement supérieur. Ils sont nombreux. Ils ont les mêmes cours depuis des années. Les enseignants sont peu ». « 20% d’enseignants d’universités sont sérieux. 80% sont des instituteurs », ajoute-t-il.

Lebledparle vous propose le texte

« Et si on disait… Professeur d’école primaire

Pr. Claude Abe avec tout le respect, votre allusion mauvais enseignant d’université = « Instituteurs de l’enseignement supérieur », est une discrimination négative.

Si vous êtes grand prof aujourd’hui, c’est par les initiations des instituteurs. Malgré la paupérisation, il y a des instituteurs cultivés, qui mettent à jour leur connaissance.

Notre université est malade parce que coupée du monde. Vous avez l’obligation de passer de UniverSITÉ à Unisers-CITÉ.

Ce qui suppose aussi des instituteurs de Bac +5 au moins et des enseignants d’université plus nécessairement recrutés par une initiative spéciale du PRC. En plus, les enseignants d’université doivent être au contact de ceux non enseignants dans les laboratoires privés à désormais subventionner par l’État. Le laboratoire privé étant, le lieu par excellence du LMD.

Il faut d’ailleurs expérimenter cette professionnalisation dès le Primaire sous la conduite des Instituteurs, fondateurs de l’esprit de recherche du futur enseignant d’université.

Et si on disait désormais aussi Professeur d’Ecole primaire comme à l’enseignement secondaire et supérieur. »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

    Cameroun : La revue de presse du lundi 3 octobre 2022

    Cameroun : La revue de presse du lundi 3 octobre 2022

    Jean-Pierre Bekolo : « la réalité camerounaise existe au-delà des clivages ethniques »

    Jean-Pierre Bekolo : « la réalité camerounaise existe au-delà des clivages ethniques »