in

Owona Nguini : « Qui peut contester que ces menées subversives relèvent de la rébellion en groupe ? »

Owona Nguini : « Qui peut contester que ces menées subversives relèvent de la rébellion en groupe ? »

Dans une autre sortie sur sa page Facebook ce jeudi 31 janvier, le politologue analyse à sa manière les marches dites blanches organisées le 26 janvier dernier pour dénoncer le hold-up électoral.

Owona Nguini : « Qui peut contester que ces menées subversives relèvent de la rébellion en groupe ? »
Owona Nguini – DR

D’après son propos, les actes posés par les manifestants du MRC le week-end son le fruit d’une préméditions : « Pourtant, qui veut regarder de manière froide la situation, voit que toutes les conditions d’une entreprise insurrectionnelle clairement menée et ouvertement préméditée sont réunies » avance-t-il.

Lebledparle.com vous propose ci-dessous, l’intégralité du post d’Éric Mathias Owona Nguini  

On fait son lit comme on se couche : pourquoi le tontinard en chef est bel et bien au cœur d’une dynamique insurrectionnelle. Avec l’arrestation du gourou-tontinard et de nombre de ses suivants et suiveurs, beaucoup de ceux qui dans les milieux d’opposition et de contestation ont depuis longtemps appelé de leurs vœux le grand soir, convergent dans un chœur qui chantent de manière hypocrite son indignation contre cette interpellation.

Pourtant, qui veut regarder de manière froide la situation, voit que toutes les conditions d’une entreprise insurrectionnelle clairement menée et ouvertement préméditée sont réunies. En effet, ce n’est pas de manière spontanée que la tontine et son bras armé que constitue la brigade anti-sardinards (ce groupuscule paraterroriste et prototerroriste) ont mené des marches illégales et des actions de vandalisme contre les ambassades du Cameroun dans certaines chancelleries occidentales.

Il s’agit clairement d’une entreprise insurrectionnelle participant d’une campagne de subversion baptisée « plan national de résistance ». Qui peut contester que les raids de là-bas contre les ambassades du Cameroun sont des actes d’hostilité contre la patrie ? Qui peut au vu de certains propos de lieutenants du tontinard en chef indiquant bien avant ces événements, la coordination politique de ces actions entre la tontine et là-bas, nier qu’il s’agit bel et bien d’une dynamique insurrectionnelle avec association de malfaiteurs ?

Qui peut sérieusement croire que ces marches visant entre autres motifs affichés à dénoncer un soi-disant « hold-up électoral », donc à remettre en cause la légitimité politique et institutionnelle du président (re) — élu et investi, principale autorité étatique, ne constituent pas en soi des actes susceptibles de générer des troubles à l’ordre public ? Qui peut contester que ces menées subversives relèvent de la rébellion en groupe ? Il y a de la matière à incrimination hein !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

GIPHY App Key not set. Please check settings

    Cameroun : Un journaliste appelle l’Armée à tirer à balles réelles sur les manifestants

    Cameroun : Un journaliste appelle l’Armée à tirer à balles réelles sur les manifestants

    Affaire Maurice Kamto : Le CNC appelle les médias à plus de responsabilité et de professionnalisme

    Affaire Maurice Kamto : Le CNC appelle les médias à plus de responsabilité et de professionnalisme