in

Opinion : « l’élite politique du Grand Nord est là cause de nos malheurs »

pan rdpc

À la veille de la célébration de l’an 37 du Renouveau, le Président de l’Assemblée nationale l’honorable Cavaye Yeguié Djibril au cours d’une réunion des Elites de l’Extrême-Nord a présenté les causes de la pauvreté et de la sous scolarisation dans le grand Nord. Visiblement son discours n’a pas plu à Alain Wassouo, fils du grand Nord qui lui a écrit une lettre ouverte. Il pointe le doigt accusateur sur le PAN et les autres élites du grand Nord d’être la cause de leur malheur. Lebledparle.com vous propose l’intégralité de la lettre.


pan rdpc
Cavaye Yeguié Djibril, PAN – capture photo

LETTRE OUVERTE À MONSIEUR LE PRÉSIDENT DE L’ASSEMBLÉE NATIONALE SUITE À SES PROPOS RELATIFS AUX CAUSES DE LA PAUVRETÉ ET DE LA SOUS SCOLARISATION DANS LE GRAND NORD.

Monsieur le Président de l’Assemblée Nationale,

Comme vous, je suis un fils de la Région de l’Extrême Nord, du Grand Nord, du Septentrion. Comme tous les fils du Grand Nord, je me considère comme un Ahidjoïste. Comme toutes les populations du Grand Nord, j’ai été horrifié par vos propos sur les causes de la pauvreté, de la mendicité, de la sous scolarisation des populations du Grand Nord. Je suis inquiet pour la culture et l’identité des populations du Grand Nord.

Je ne crois pas à votre vision simpliste et véhémente de la pauvreté et de la sous scolarisation des populations du Grand Nord. Au contraire vous et toute l’élite politique, administrative et économique du Grand Nord sont là cause de nos malheurs. Où sont les grands projets structurants dans le Grand Nord ?

Le Grand Nord est un vaste territoire plein d’hommes, de femmes et d’enfants qui luttent pour manger, pour travailler, pour protéger leurs familles, leurs convictions et leurs rêves. Le Président Ahmadou AHIDJO que vous ne citez jamais, a élevé le Cameroun avec une croyance profonde en la Constitution et aux plans quinquennaux sur le plan national et des régions/provinces pour un développement économique tel qu’il devrait s’appliquer à tous les camerounais qui se sacrifieraient pour le Cameroun.

Nombreuses de vos actions et de vos déclarations à ce jour semblent violer chaque principe fondateur du Cameroun et des valeurs du Grand Nord. Vous dirigez par l’intolérance du débat, la marginalisation de ceux qui vous critiquent, la promotion de la peur à travers une rhétorique sans substance, la manipulation des médias conciliants, et les tentatives de votre administration pour limiter les libertés civiles. Tout cela contredit l’essence même du patriotisme que réclament les Ahidjoïstes. Il semble que vous gouvernez au travers des privilèges. Regardez attentivement les hommes qui vous supportent le plus passionnément. Voyez la peur dans leurs yeux tandis que qu’ils vous soutiennent d’une voix forte, teintée d’un accent historiquement catastrophique de rage et de panique.

Vous vous moquez de notre intelligence, de l’école de la République, des Universités. Vous semblez prétendre que nous sommes loin de comprendre ce qu’une forte croissance démographique, est pour un levier économique dans un pays qui gouverne et qui planifie dans des contextes géostratégiques et de géopolitiques, régionaux et sous régionaux. Votre usage des mots, « nous fabriquons trop d’enfants », Quelle expression !!! est une insulte, une provocation et un défi lancé. Nous avons pris acte. Nous vous répondrons aux prochaines élections législatives et municipales.

Exiger que l’on abandonne toutes les leçons précédentes de l’histoire, de la géographie, de la démographie, de la planification, de l’économie et de la bonne gouvernance pour vous suivre aveuglément dans le futur m’inquiète. Cela m’inquiète car, votre administration dans le Grand Nord, a virtuellement ignoré les soucis environnementaux, économiques et sociaux primaires, les plus fondamentaux et ainsi, par conséquent, on en vient à croire que, comme vous semblez disposé à sacrifier politiquement le Grand Nord, vous seriez aussi capable de sacrifier les Ahidjoïstes. Personnellement je ne vous laisserai pas faire. Vous avez le pouvoir, l’argent et les institutions, la police, la gendarmerie, les services de renseignement, les services de règlement de compte…. J’ai mon stylo qui coûte 100 FCFA.

Monsieur le Président de l’Assemblée Nationale,

Souvenez-vous des enfants qui sont morts à l’Extrême Nord en buvant de l’eau souillée faute d’adduction d’eau potable et de forages. Sont-ils morts parce que comme vous le dites ” nous fabriquons beaucoup d’enfants…” ? Il ne peut y avoir aucune justification à vos propos insultants et dégradants. Ni aucune acceptation de la malveillance criminelle de vos politiques de développement et de vos propos pleins des ténèbres.

Vive le Grand Nord

Vive les Ahidjoïstes.

Alain WASSOUO, le métis culturel.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

    D Essomba

    Dieudonné Essomba : « Ceux qui continuent à provoquer les Communautés n’en retireraient que la douleur d’un bras cassé »

    KAMTO A BAF

    Cameroun : Maurice Kamto draine les foules à Bafoussam