in

Kisito Eoundou « Les Camerounaises sont en dessous du niveau de la compétition »  

Kisito Eoundou « Les Camerounaises sont en dessous du niveau de la compétition »  

Après deux sorties manquées face au Canada (1-0), et la Hollande (3-1) au mondial Féminin France 2019, les filles d’Alain Djeumfa font l’objet de nombreuses critiques de la part de leurs fans. C’est le cas de l’analyste sportif Kisito Eloundou.

Kisito Eoundou « Les Camerounaises sont en dessous du niveau de la compétition »  
Kisito Eloundou (c) Droits réservés

Dans une interview accordée à nos confrères de Le jour, l’analyste Kisito Eloundou dresse le bilan peu élogieux du déploiement des Lionnes, et non sans proposer les voies d’issu au cas ou elles souhaiteraient gagner le dernier match contre la Nouvelle Zélande pour s’accrocher sur la  3ème place.

Interrogé d’entrée de jeu pour donner son appréciation sur Christine Manie et coéquipières lors de leur deuxième sortie contre les hollandaises, Kisito Eloundou affirme qu’il y a eu « Trop d’approximation ».

Pour lui, les camerounaises, soucieuses de remporter la partie, ont voulu jouer à l’offensive et la conséquence a été immédiate car les Nederlands voetbalelftal ont profité de cet instant pour prendre le dessus sur les Lionnes. Ainsi, « La clé serait d’abord d’assurer l’animation défensive », a-t-il proposé.

Il est donc question de contenir l’adversaire sur le plan médian pendant les 60 premières minutes, puis ouvrir vers les 30 dernières minutes comptant sur les pions que sont entre autres Gabriele Aboudi Onguéné et Nchout Ajara.

Dans la même pile de propositions, il ressort la nécessité d’une personne en défense centrale qui jouerait en anticipation et l’autre en interception qui fait la lecture derrière

Sur l’épineuse question du coaching qui fait jaser, le douzième joueur, Kisito Eloundou pense qu’il faille respecter le métier de tout un chacun et dont celui de son collègue Alain Djeumfa qui n’est pas du tout néophyte dans le domaine.

A contrario, il faudrait savoir que quel que soit le degré d’expérience dont ferait preuve un entraîneur, le résultat serait vain s’il n’a pas les hommes qui puissent accompagner sa vision.

« C’est une équipe vieillissante. Les Lionnes sont en dessous du niveau de la compétition. C’est la même équipe d’il y a quatre ans au Canada. Alain Djeumfa ne peut pas inventer la roue », a-t-il décrié.

Par ailleurs, le sujet du championnat féminin au Cameroun reste problématique dans la mesure où il ne peut pas encore former des joueuses qui répondent aux normes du football mondial. Néanmoins, la FIFA tenant la locomotive, l’analyste sportif pense que la situation pourra s’améliorer au fil des ans même si c’est un travail de longue haleine.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

GIPHY App Key not set. Please check settings

    Cameroun : Depuis la prison centrale de Kondengui, Gilbert Baongla recrute

    Cameroun : Depuis la prison centrale de Kondengui, Gilbert Baongla recrute

    Mondial Féminin : Le Cameroun a encore les chances de qualification pour le second tour

    Mondial Féminin : Le Cameroun a encore les chances de qualification pour le second tour