in

Meeting du MRC à Ebolowa : Le directeur du stade municipal de Nko’ovos s’échappe avec les 100.000 FCFA du MRC

Meeting du MRC à Ebolowa : Le directeur du stade municipal de Nko’ovos s'échappe avec les 100.000 FCFA du MRC

Le 1er novembre 2019, devait se tenir au stade municipal de Nko’ovos à Ebolowa dans la région du Sud, un meeting du Mouvement pour la Renaissance du Cameroun (MRC).

Meeting du MRC à Ebolowa : Le directeur du stade municipal de Nko’ovos s'échappe avec les 100.000 FCFA du MRC
Meeting de Maurice Kamto à Bafoussam en 2018 (c) Droits réservés

Les responsables de la formation politique du professeur Maurice Kamto de la région du Sud avaient d’ailleurs reçu un quitus le 23 octobre 2019, les autorisant à manifester publiquement.

Le 28 octobre 2019, soit à trois jours de la tenue du meeting, le sous-préfet d’Ebolowa, André Francis Obam, qui jadis avait délivré le récépissé qui autorisait le MRC à manifester le 1er novembre, avait fait une virevolte arguant que cette manifestation était susceptible de troubler l’ordre public.

Le journal Le Jour, dans sa publication de ce 4 novembre 2019 revient sur ce sujet. Le Jour souligne que outre la volonté du sous-préfet à interdire le meeting, les responsables locaux du RDPC étaient également déterminés à empêcher la manifestation : «Ayant eu vent du projet de meeting du MRC à Ebolowa, le Rassemblement Démocratique du Peuple Camerounais (RDPC) décide de contrer le projet du parti de Kamto en sollicitant également du sous-préfet d’Ebolowa 2, l’autorisation de manifestation sur le même lieu, le même jour et à la même heure», écrit le quotidien Le Jour dans sa livraison du lundi 4 novembre 2019.

Malgré cette interdiction du sous-préfet d’Ebolowa 2, le 1er novembre 2019, «les militants et certains cadres du directoire national du MRC se rendent à l’agence Buca voyages de Yaoundé pour embarquer pour Ebolowa…Ils embarquent dans deux autobus comme des passagers ordinaires. En cours de route dans les autobus, ils changent leurs habits et arborent l’uniforme de leur parti politique. Le chauffeur de Buca voyages s’étant rendu compte de la ruse, arrivé au poste de contrôle routier de Mengong, s’arrête, descend de l’autobus et va signaler aux gendarmes le comportement suspect de ses passagers. Les gendarmes procèdent à l’identification des occupants des deux autobus et retiennent leurs cartes nationales d’identité », apprend-on du journal d’Hamann Mana.

En guise de risposte, « les militants du MRC s’attroupent sur la voie publique, perturbant ainsi la circulation pendant près d’une heure. C’est pendant ce cafouillage qu’un habitant de Mengong est sorti avec un seau d’eau pour le verser sur les militants du MRC », relate notre confrère, avant de préciser que « Apollinaire Oko, le régional du MRC pour le Sud se lance à la recherche d’Henri Ze, le directeur du stade pour la restitution des 100.000 FCFA perçus pour la location de l’infrastructure. Le directeur du stade municipal de Nko’ovos ayant entretemps fondu dans la nature ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

GIPHY App Key not set. Please check settings

    Cameroun : Aboubakar Vincent parmi les 28 joueurs convoqués par Antonio Conceiçao

    Cameroun : Aboubakar Vincent parmi les 28 joueurs convoqués par Antonio Conceiçao

    Cameroun : Un pasteur traine un magistrat en justice pour tribalisme et abus de pouvoir

    Cameroun : Un pasteur traine un magistrat en justice pour tribalisme et abus de pouvoir