in

Médecine : Bientôt une tablette numérique pour modéliser en 3D des organes humains

LOGO VIMHOR 3D embedded technologies (c) Lionel Tidjon

C’est l’œuvre de jeunes Camerounais, le VIMHOR 3D embedded technologies (Virtual Modeling of Human Organ 3D).Une tablette médicale qui permettra dans quelques années aux médecins de représenter de façon virtuelle les organes humains en 3D.

Il sera par exemple possible pour un Chirurgien, de voir en temps réel la partie du corps humain à opérer sur sa tablette. Ou encore, à un Cancérologue, de voir en temps réel, l‘évolution d’un cancer chez un patient. Derrière ce projet, 05 étudiants : Lionel Tidjon (Developpeur Qt/ C++, HTML5 et Elève ingénieur à polytechnique Yaoundé) ; Ronny Kenfack (Programmeur C++ et Diplômé en informatique) ; Roland Abanda (Développeur Réseau et diplômé de l’IAI Cameroun et de l’IFTIC Sup de Yaoundé) ; Valère Kenfack et Annie Tidjon (élèves médecin à la FMSB de Yaoundé).

Architecture Interne

« Notre tablette médicale tourne sur un système d’exploitation OPEN SOURCE du nom d’UBUNTU TOUCH OS, une nouvelle génération de système d’exploitation qui sort en octobre 2013 » explique Lionel Tidjon, le gestionnaire du projet. Le noyau du système UBUNTU TOUCH OS, a été modifié par ces jeunes chercheurs avec les propres utilitaires du système dans chaque domaine de la médecine. Et le système OEPN SOURCE, propose ainsi une interface multitâches dans lequel chaque spécialiste de la médecine choisit son domaine (Analyse sanguin, pulsation …)

Architecture externe

Ce bijou technologique est caractérisé par une Webcam qui permet de capturer des images pour caractériser la maladie ou effectuer une radiographie. Il est également constitué de deux(2) ports USB qui permettent de relier l’imagerie par résonnance magnétique (IRM) à la tablette, afin d’avoir en temps réel l’image en 3D de l’organe à analyser. En fait, les signaux renvoyés par l’IRM connecté aux deux ports USB sont traitées à l’aide d’une Transformée de FOURIER qui renvoie une image concrète sous forme de données qui seront traitées automatiquement par des algorithmes (CGAL :Computational Geometry Algorithm library) et donne ainsi au médecin sur sa tablette, une image 3D nette et claire en temps réel. En plus, la tablette est constituée de deux(2) ports radio pour bancher des antennes qui émettent des ondes radio fréquences et d’un(1) port SIM CARD permettant d’utiliser le réseau GSM et GPS pour permettre au médecin de rester connecté avec son patient et de le ‘‘géo localiser’’. Et le plus intéressant sur cette nouvelle tablette médicale, c’est son touch pad, situé sur sa face centrale contenant 4 boutons permettant de faire des analyses sanguins (IST, Paludisme etc.) et un touch finger amovible pour la goûte épaisse. Des microcapteurs contenus dans le touch finger, captent directement le sang et renvoient les différents résultats à l’écran.

Il faudrait encore attendre 2015 pour voir le 1er modèle et surtout le 1er essai de cette prouesse technologique.

 

Pour plus d’informations : ngatilio@gmail.com

{module Fin article Master Yves|division|showtitle=1}

 




What do you think?

15 Points
Upvote Downvote

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

GIPHY App Key not set. Please check settings

Le Cameroun absent du Top 10 des pays africains disposant d’internet à haut débit

    

Législatives : La candidature de Kamto réhabilitée