in

« Maman, papa Wemba est mort ! » – La chronique de Franck Kemayou

« Maman, papa Wemba est mort ! » - La chronique de Franck Kemayou

Maman ! Excuse-moi si je n’ai même pas pris la peine de te dire bonjour ou encore de prendre de tes nouvelles, mais c’est avec un cœur ensanglanté que je plonge ma plume dans mon encrier pour te faire part de mes émotions actuelles.

« Maman, papa Wemba est mort ! » - La chronique de Franck Kemayou
Papa Wemba sur le lit de l’hopital – DR

Papa Wemba est mort, oui maman papa Wemba que tu connais là est vrai vrai mort. Il est mort à Abidjan le micro à main maman. Je sais que depuis que tu es rentré au village après la retraite de papa, tu ne prenais  plus des nouvelles de ton « sapeur » préféré. Maman sache qu’il avait été invité en côte d’ivoire par le groupe magic- system. Tu sais le groupe ivoirien qui a chanté «  1er gaou n’est pas gaou hé ». Ils ont un festival de musique qu’il organise chaque année à anoumango dans leur village d’origine en côte d’ivoire et c’est à ce festival que le « roi de la rumba » congolaise était invité.

Maman tu ne me croiras pas Pendant quelques instants, la musique ne s’est pas arrêtée ce dimanche 24 avril. Au cœur de la nuit abidjanaise, l’artiste congolais Papa Wemba s’est effondré en plein concert. En plein concert, maman un peu comme marc Vivien Foé au stade de France. Le public venus très nombreux assister à la prestation de l’artiste le plus attendue de la soirée était très loin de s’imaginer que papa Wemba venait ainsi de quitter la scène et le micro pour toujours. J’ai mal maman ! Tellement mal que j’ai peur que mes larmes trempent le format sur lequel se dessinent ces mots que tu lis actuellement. Qui avait un tant soit peu imaginé que ce serait  à Abidjan, au bord de l’Océan Atlantique que Jules Shungu Wembadio Pene Kikumba, dit Papa Wemba allait  pousser son dernier souffle, dans un micro en plus ? Une ville pour laquelle il n’a jamais boudé son plaisir lorsqu’il devait s’y rende ; et où il avait récemment adopté la jeune rappeuse ivoirienne Nash pour un featuring sur le titre « Sapologie », très apprécié en Côte d’Ivoire.             

Maman  C’est vraiment triste et très douloureux encore pour tout le groupe magic- system qui l’a invité en côte d’ivoire. « C’est avec une profonde tristesse que je vous annonce le décès de l’artiste congolais Papa Wemba, survenu à la suite d’un malaise. Au vu des événements, le concert de clôture prévu à Korhogo est annulé », a brièvement annoncé aux journalistes, le Commissaire général du Festival Salif Traoré dit A’salfo, la voie prise par l’émotion. Il avait, à ses côtés, le ministre ivoirien de la culture et de la francophonie, Maurice Bandaman, venu exprimer sa « solidarité à la famille de la musique africaine. »

papa Wemba est parti c’est vrai .mais, maman, pour moi et je sais que comme pour beaucoup de citoyens du monde et pour toi aussi, il continuera à chanter à travers sa discographie et on continuera à l’écouter reprendre « Tout le  Monde Saï Saï,
Saï Saï, Saï Saï, on dirait Bonne Année.
Tous les soirs, Saï Saï, Saï Saï, Saï Saï,
On dirait Fêti eh. »

Papa Wemba  était un grand chevalier des arts et des lettres quelqu’un qui avait toujours assimilé sa retraite musicale à une mort physique. « Pourquoi vous voulez que je prenne ma retraite. C’est ma vie, ma passion. » Je l’avais entendu prononcer ces phrases un jour sur un plateau de télévision. Il a signé des chansons cultes. De génération à génération, on aime et on aimera notre Papa Wemba. 

Maman, porte toi bien et au mois prochain !

© Frank KEMAYOU

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

GIPHY App Key not set. Please check settings

    Le Cameroun prépare le forum "Investir au Cameroun"

    Le Cameroun prépare le forum “Investir au Cameroun”

    Djany l'artiste Franco-Congolaise en shooting promo (c) DR

    Djany dévoile le clip de “j’ai décalé” remix de “j’ai déconné” de Keblack