in

Mamadou Mota au sujet de sa condamnation : « Je ne perds jamais mes combats »

Mota Mamadou 1

Au Cameroun, Mamadou Mota, bras droit de Maurice Kamto, a été condamné à deux ans de prison ferme. Le numéro deux du parti d’opposition MRC a été reconnu coupable d’avoir participé à la mutinerie de juillet à la prison centrale de Yaoundé. Dans une publication sur sa page Facebook ce vendredi 13 septembre 2019, le numéro 2 du MRC affirme qu’il ne perd jamais ses combats. Lebledparle.com, vous propose l’intégralité de son texte.


Mota Mamadou 1
Mamadou Mota – capture photo

SEULE LA LUTTE AU PRIX FORT LIBÈRE

“Ils ont été nombreux à la suite de la farce Kafkaïenne contre moi à s’être indignés. 2 ans devant la peine de mort que j’affronterai au tribunal militaire ne sont RIEN DU TOUT.

Mais, je ne perds jamais mes combats. Depuis que je suis parti du sed, il y a le bain de soleil, et les prévenus sont envoyés devant les juges avec une rapidité inhabituelle.

En prison, les détenus ont maintenant du riz et du haricot blanc.

Les dossiers avancent rapidement et il y a eu près de 500 libérations en une semaine. C’est inédit dans l’histoire judiciaire du Cameroun.

À ceux qui m’ont insulté, mes deux ans de prison et mon bras cassé ont porté des fruits.

Je ne perds JAMAIS mes combats. La résistance est l’arme fatale contre les dictatures.

Kamto no go tired

Holy water dey”

MAMADOU MOTA

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

    Joshoa Osih IE

    Grand Dialogue National : Voici ce que le SDF a dit au Premier Ministre

    Hon Jean Michel Nintcheu

    Cameroun : Jean Michel Nintcheu donne les raisons qui ont poussé Paul Biya a annoncé le dialogue