in

Lutte contre le Covid-19 : David Eboutou répond à Cabral Libii qui trouve excessif l’annulation de la fête nationale

David Eboutou m

Sur sa page Facebook le jeudi 23 avril 2020, le consultant média et analyste a répondu au président National Cabral LIBII qui s’est exprimé sur la décision du Président de la République du Cameroun d’annuler les célébrations publiques des fêtes du 1er et du 20 Mai.


David Eboutou m
David Eboutou – capture photo

Les festivités du 1er mai et du 20 mai 2020, viennent d’être annulées par le président de la république du Cameroun SE Paul Biya, à cause du Covid -19. C’est la quintessence du communiqué signé par le secrétaire général de la présidence de la république, Ferdinand Ngoh Ngoh le mercredi 22 avril 2020.

Sur twitter, le Président National du parti camerounais pour la réconciliation nationale (PCRN) et Député de la Nation trouve excessif l’annulation des activités publiques du 20 mai. « L’annulation de la célébration de la Fête Nationale me paraît  excessive. La guerre sanitaire n’interdit pas l’urgence de survivance des symboles forts. Il faut une célébration minimale, uniquement par l’Armée. Par une formule suggérée par elle-même. Nous sommes en guerre! », écrit Cabral Libii.

{source}<blockquote class=”twitter-tweet”><p lang=”fr” dir=”ltr”>L&#39;annulation de la célébration de la Fête Nationale me paraît excessive. La guerre sanitaire n&#39;interdit pas l&#39;urgence de survivance des symboles forts. Il faut une célébration minimale, uniquement par l&#39;Armée. Par une formule suggérée par elle-même. Nous sommes en guerre! CL</p>&mdash; Cabral LIBII (@CabralLibii) <a href=”https://twitter.com/CabralLibii/status/1253294005271646208?ref_src=twsrc%5Etfw”>April 23, 2020</a></blockquote> <script async src=”https://platform.twitter.com/widgets.js” charset=”utf-8″></script>{/source}

L’historien spécialiste des relations internationales n’est pas d’accord avec le Député Cabral Libii et pense que la lutte contre le covid-19 n’est pas un jeu et que la fête n’est pas au-dessus des considérations humaines. « Non et non cher ami !! La lutte contre le covid-19 n’est pas un jeu. Rien mais alors rien ne saurait être au-dessus de la vie d’un seul de nos compatriotes. Les symboles et autres célébrations traditionnelles n’ont de sens que parce que les hommes existent… imaginons un scénario où nous sommes tous décimés par cette pandémie meurtrière du covid-19, que deviendraient ces célébrations même à titre ” minimal” ?! », écrit David Eboutou de la Société Civile Engagée (SCE).

{source}<iframe src=”https://www.facebook.com/plugins/post.php?href=https%3A%2F%2Fwww.facebook.com%2Fdavideboutouofficiel%2Fposts%2F3101217239899197&width=500″ width=”500″ height=”663″ style=”border:none;overflow:hidden” scrolling=”no” frameborder=”0″ allowTransparency=”true” allow=”encrypted-media”></iframe>{/source}

Pour rappel, Yaoundé annonce 668 cas de guérison définitive.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

    MEON Conf

    Tribune : Un citoyen analyse la nomination d’Owona Nguini comme vice-recteur à l’université de Yaoundé 1

    jmn et Joshua Osih

    Le maire de Loum accuse Joshua Osih et Jean Michel Nitcheu d’avoir tenté d’enfreindre à son élections