in

Le réseau mondial des parlementaires exige l’indépendance des juges et des procureurs du Cameroun

Michele Ndoki Tribunal

Ils réagissent au sujet de l’affaire  Maurice Kamto et ses partisans du MRC arrêtés depuis le 26 janvier 2019, a constaté Lebledparle.com


Michele Ndoki Tribunal
Michele Ndoki  au Tribunal de Grande Instance du Mfoundi le 18 avril 2019 – Capture vidéo – Source Facebook 

Dans un communiqué rendu publique le 19 avril, L’action mondiale des parlementaires (PGA) – une organisation apolitique à but non lucratif, basée à New York au Etats-Unis qui rassemble environ 1400 législateurs librement élus de 140 pays démocratiques – reproche au gouvernement du Cameroun de s’ingérer dans les décisions du «Pouvoir Judiciaire», et de plomber par là même, l’indépendance des juges et des procureurs du pays.

Le PGA qui se félicite de l’adoption de la résolution du Parlement européen sur le Cameroun et demande par ailleurs la libération immédiate du leader de l’opposition, le professeur Maurice Kamto, et de tous les prisonniers politiques. En rappel, sur proposition de tous les groupes politiques, le Parlement européen a adopté le 18 avril 2019, lors de sa dernière session plénière de la législature 2014-2019, une résolution qui selon elle « condamne les violations flagrantes des droits de l’homme perpétrées au Cameroun contre des opposants et des dissidents. »

La PGA appelle toutes les instances concernées de la communauté internationale, à prendre des mesures pour rétablir la démocratie, le respect des droits de l’homme, et le respect de l’Etat de Droit au Cameroun.

Elle appelle l’Union Africaine, les Nations Unies et l’Union Européenne, à demander au régime de Yaoundé de s’abstenir de s’ingérer dans l’indépendance et l’autonomie des juges et des procureurs de la République du Cameroun.

 Margareta Cederfelt de Suède, la présidente de la PGA « j’exhorte la Présidence de la République et tous les acteurs constitutionnels de la République du Cameroun, à ouvrir une nouvelle phase de dialogue pacifique avec l’opposition politique et les groupes minoritaires, en vue de susciter le renouveau démocratique, dans l’intérêt de toute la communauté des personnes qui vivent au Cameroun. La libération immédiate du professeur Maurice Kamto…».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Benin

Inédit au Bénin : Des élections sans opposition

Jean Bruno Tagne Rapido Design

Média : Jean-Bruno Tagne limogé de Canal 2 après une incompatibilité d’humeur avec Emmanuel Chatué