in ,

Le MRC dénonce l’agression de son coordonnateur national en prison

Maurice Kamto
Maurice Kamto président du MRC, candidat malheureux des élections 2018 (c) Facebook, Maurice Kamto

Le MRC condame l’« agression sauvage » de son coordonnateur national détenu à la prison de Kondengui à Yaoundé.

Dans un communiqué signé ce lundi, le secrétaire général du MRC accuse un gardien de prison d’avoir déshabillé et déchaussé Pascal Zamboué dimanche alors qu’il se trouvait en compagnie de sa femme. « Le MRC porte à la connaissance de l’opinion nationale et internationale que Monsieur Zamboue Pascal coordonnateur national du Parti en charge de l’implantation, otage du régime à la prison centrale de Yaoundé, a été sauvagement agressé et humilié ce 08 Juillet 2022 en présence de son épouse par le gardien de prison Nkoa en service dans cette prison immonde », explique Me Christopher Ndong.

Plus loin, il martèle : « ce gardien de prison tortionnaire a déshabillé et déchaussé Pascal Zamboué devant sa femme sous le prétexte qu’ils étaient assis su un banc du greffe, banc qui était pourtant à moitié vide. Jusqu’où iront-ils avec ces traitements inhumains sur les militants du MRC injustement incarcérés ? ».

Le MRC exige la libération immédiate de son militant

Le parti de Maurice Kamto « s’insurge contre cette déshumanisation et demande la libération immédiate et ans condition de tous ses militants injustement et illégalement détenus dans les prisons du Cameroun ». 

Cette année 2022 a été difficile pour le premier parti d’opposition camerounais. Plusieurs cadres et responsables politiques ont effet quitté le MRC. Récemment, c’était Michèle Ndoki qui estimait que Maurice Kamto est lui même le dictateur qu’il dénonce.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

GIPHY App Key not set. Please check settings

    L'équipe nationale du Cameroun

    Karl-Toko Ekambi, Vincent Aboubacar, Sadio Mané : La liste des nominés pour le ballon d’or africain 2022

    Wilfried Claude Ekanga

    Opinion – Wilfried Claude Ekanga : Le Biyayisme Alcoolique Souverain – Qui a vendu le Cameroun ?