in

Le journaliste français Eric Zemmour : « Emmanuel Macron a eu ce qu’il mérite »

Eric Zemou

A la suite de la torgnole administrée au président français par un des concitoyens dans le Drôme, Eric Zemmour a laissé entendre sur le plateau de CNEWS que Macron est pour ainsi dire, à l’origine de ses propres turpitudes.

Eric Zemou
Eric Zemmour (c) Droits réservés

C’est une réaction qui a pris à contrepied le vent de compassion observé au sein de la classe politique française dans la foulée de cet incident. Eric Zemmour s’est distancé de la masse. A l’en croire, cet incident est la conséquence des agissements du Président de la République depuis sa prise de fonction à l’Elysée.« Il a lui-même désacralisé sa fonction. Il n’a lui-même pas respecté sa fonction. J’évoquerais la fête de la musique avec un groupe gay, complètement ostentatoire, j’évoquerais la photo avec les deux jeunes noirs qui lui font des gestes obscènes. J’évoquerais son comportement dans la rue, quand il a interpellé un jeune homme en lui affirmant qu’il pouvait lui trouver du travail en traversant la rue. Même s’il le pense ou qu’il a raison, il n’a pas à engager le dialogue avec un quidam. Il est le Président de la République, il est le roi», a-t-il commencé sur le plateau de CNEWS.

 « Il a ce qu’il mérite si j’ose dire. C’est horrible à dire, et je condamne cet acte, comprenez ce que je veux dire. Mais il a ce qu’il a provoqué », a-t-il ajouté.

La classe politique d’une même voix

Marine Lepen, Jean-Luc Mélenchon ou encore l’ex président François Hollande ont dénoncé avec la même véhémence cette agression physique subie par Emmanuel Macron dans le département du Drôme. Rappelons également que deux personnes ont été interpellées dans le cadre de cette affaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

    124960677 o Salatiel

    Salatiel va représenter le Cameroun au Midem Africa 2021

    Owona_erico.JPG

    Le Pr Owona Nguini craint une influence des pays d’Afrique du Nord sur les dirigeants de la CAF pour « arracher » la CAN 2021 au Cameroun