in

Le gouvernement admet des irrégularités au Baccalauréat 2021 et annonce des mesures palliatives

Le gouvernement admet des irrégularités au Baccalauréat 2021 et annonce des mesures palliatives

C’est à travers un communiqué publié le 18 juin 2021, que le ministère des Enseignements secondaires (Minesec) a reconnu que des « dysfonctionnements » ont été observés au niveau de certaines épreuves du baccalauréat de l’enseignement secondaire général de la session 2021. Il s’agit notamment de la géographie, des mathématiques et la philosophie.

Le gouvernement admet des irrégularités au Baccalauréat 2021 et annonce des mesures palliatives
Nalova Lyonga (c) Droits réservés

En effet, selon certains candidats et enseignants impliqués dans cet examen, ces dysfonctionnements résidaient dans le fait que les épreuves concernées ont été élaborées sur la base de l’approche par objectifs (APO), qui n’est plus en vigueur, en lieu et place de l’approche par compétences (APC).

« Dans l’ensemble, et en dehors de l’épreuve de géographie, il n’y a pas de problème substantiel de contenu. S’agissant de cette matière, les candidats avaient le choix entre trois épreuves et seule la troisième présentait des difficultés », formule le communiqué du département ministériel dirigé par Nalova Lyonga.

À l’issue d’une concertation avec les acteurs majeurs de la chaîne des examens, lebledparle.com apprend qu’il a été décidé de la convocation sans délai d’un conseil extraordinaire des examens de l’Office du baccalauréat du Cameroun « en vue de prendre les mesures qui s’imposent pour que les candidats audit examen ne soient pas pénalisés du fait des erreurs administratives », peut-on lire.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

GIPHY App Key not set. Please check settings

    Majoie Ayi dévoile le clip vidéo de son titre « Je ne sens pas », extrait de son nouvel album « La Matadora »

    Majoie Ayi dévoile le clip vidéo de son titre « Je ne sens pas », extrait de son nouvel album « La Matadora »

    [Tribune] Caroline Meva : « Les dirigeants africains se sentent obligés de se soumettre au diktat des pays du G7 par peur des sanctions »

    [Tribune] Caroline Meva : « Les dirigeants africains se sentent obligés de se soumettre au diktat des pays du G7 par peur des sanctions »