in

Le Gicam accusé par la C3T d’organiser la promotion du tabagisme au Cameroun

Le Gicam accusé par la C3T d’organiser la promotion du tabagisme au Cameroun

La Coalition camerounaise contre le tabac (C3T) condamne «fermement» le «comportement antipatriotique contraire à l’éthique», du Groupement interpatronal du pays (GICAM), accusé de profiter d’une campagne contre la contrebande illicite pour organiser une campagne d’affichage contraire à l’éthique.


Le Gicam accusé par la C3T d’organiser la promotion du tabagisme au Cameroun
Campagne du GICAM à Yaoundé

En juillet dans un communiqué, le Groupement inter-patronal du Cameroun (Gicam), la plus importante organisation patronale du pays s’inquiétait de statistiques actuelles sur les ravages de la contrebande et de la contrefaçon sur le marché camerounais. Le Groupement est allé plus loin en lançant une grosse campagne publicitaire avec des affiches dans les principales villes du Cameroun où on peut lire : «La contrebande de cigarettes finance l’insécurité», ou encore «Stop à la contrebande de cigarettes».

Pour la Coalition camerounaise contre le tabac (C3T) le gouvernement doit « agir spontanément contre cette manœuvre de l’industrie du tabac visant à exposer les Camerounais aux risques sanitaires liés à l’usage du tabac en les encourageant à acheter et à consommer des produits du tabac».

«C’est révoltant, de constater que les questions de sécurité national d’un pays sont manipulées pour des intérêts particuliers, avec le soutien implicite du secteur des affaires camerounais», s’insurge la Coalition qui invoque un «comportement antipatriotique», estimant que l’industrie du tabac ne saurait être un partenaire dans la lutte contre le commerce illicite.

Pour la C3T, ces affiches, une «manœuvre de l’industrie du tabac pour faire la publicité pure et simple», non seulement violent la loi de 2006 interdisant toute forme de publicité des produits du tabac, mais aussi encouragent les citoyens à acheter la cigarette avec la caution du ministère de la Santé publique.

Cette mise au point intervient alors que, selon une enquête menée cette année par l’Alliance pour le contrôle du tabac en Afrique et la C3T et que la rédaction de Lebledparle.com relayait, 173 points de vente autour de 20 établissements scolaires ont été identifiés, avec près de 50% de cas de présence de la publicité et de la promotion des produits du tabac à travers des affiches.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

GIPHY App Key not set. Please check settings

    Buzigo.com du Camerounais Martial NODEM est candidat au Prix Orange de l’Entrepreneur Social 2016

    Buzigo.com du Camerounais Martial NODEM est candidat au Prix Orange de l’Entrepreneur Social 2016

    Pour un message de plaisanterie sur Boko Haram ils risquent 20 ans de prison

    Pour un message de plaisanterie sur Boko Haram ils risquent 20 ans de prison