in

L’Europe décide de reconnaître la traite des Noirs comme un crime contre l’humanité plus de 200 ans après son abolition

Traite des noirs

Pendant de nombreux siècles, les Africains ont été vendus comme esclaves aux puissances occidentales et le continent noir a ainsi été dépossédé d’une grande partie de sa population. Il aura fallu deux siècles pourque les eurodéputés dans un vote qui n’a guère fait l’unanimité, reconnaisse ce fait histoire comme une atteinte grave à la dignité de l’Homme.


Traite des noirs
Image illustrative de l’esclavage des Noirs (c) Droits réservés

«La vie des noirs compte », proclame le Parlement européen dans une résolution adoptée ce vendredi 19 juin 2020, reprenant à son compte le mot d’ordre «Black Lives Matter» du mouvement mondial parti des Etats-Unis contre le racisme et les violences policières.

Les élus européens déclarent également dans cette résolution, adoptée par 493 voix pour, 104 contre et 67 abstentions, que la traite des esclaves est «un crime contre l’humanité », apprend-on via le média français TV5 monde.

Une conséquence de la mort de Floyd

Cette résolution est une réponse directe aux manifestations qui se multiplient depuis le décès de George Floyd, mort asphyxié lors de son interpellation par la police à Minneapolis, aux Etats-Unis mais aussi en Europe et partout dans le monde.

Dans son texte, le Parlement «condamne vivement la mort effroyable de George Floyd aux États-Unis, ainsi que les meurtres similaires ailleurs dans le monde». Il affiche son soutien aux récentes manifestations contre le racisme et la discrimination et condamne le “suprémacisme blanc sous toutes ses formes”.

Les eurodéputés réprouvent les interventions de la police contre «des manifestants et des journalistes américains pacifiques», ainsi que la «rhétorique incendiaire» du Président américain Donald Trump.

«Le recours excessif à la force contre la foule est contraire au principe de proportionnalité », écrivent-t-ils.

Plus de 200 ans d’attente…

Pour rappel, la traite des Noirs est abolie par le Royaume-Uni en 1807, les États-Unis en 1808, et en France, par le décret du 29 mars 1815, quand Napoléon revient au pouvoir lors des Cent-Jours, confirmé par la suite par l’ordonnance royale du 8 janvier 1817 et la loi du 15 avril 1818. Cependant, ce n’est qu’en juin 2020 que l’Europe décide de reconnaître son tort et de faire amende honorable. Une longue attente qui suscite des interrogations dans l’esprit de nombreux observateurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

    Samy papy

    Vidéo : Le but somptueux de Samuel Eto’o qui fait entrer le Cameroun dans l’histoire

    119067305 autoroute

    Autoroute Douala-Yaoundé : Emmanuel Nganou Djoumessi veut prolonger les délais de livraison du chantier