in

Kah Walla : « Le CPP vise à mettre fin au régime Biya »

Kah Walla : « Le CPP vise à mettre fin au régime Biya »

Dans une lettre écrite ce mercredi 28 août 2019 et publié par son SG sur son mur Facebook, le directoire du Cameroon People’s Party (CPP) fait une campagne de séduction auprès des camerounais, en soulignant que c’est parti du peuple camerounais. Dans la même lettre, l’actuel équipe dirigeante du parti ne reconnait pas l’invité de Paroles d’homme, Samuel Tita Fon, fondateur du parti politique CPP ce mardi sur Canal 2 qui a laissé entendre qu’il est le dirigeant du CPP. L’invité de Michael Tchipkio a donné les raisons sur lesquelles il se fonde pour dénier la présidence du CPP à Kah Walla. Lebledparle.com, vous propose l’intégralité de la lettre du CPP.


Kah Walla : « Le CPP vise à mettre fin au régime Biya »
Militants du CPP – DR

*NOUS SOMMES LE PARTI DU PEUPLE CAMEROUNAIS !*

Cher peuple camerounais,

Depuis 8 ans, nous sommes à la tête du Parti du peuple camerounais sur la scène politique nationale.

▶ Vous avez appris à connaître le CPP en tant que parti qui défend le peuple camerounais contre toutes les formes d’oppression, en particulier l’oppression du régime Biya. A ce jour, cela n’a pas changé.

▶ Vous avez connu le CPP comme un parti qui défend le peuple camerounais et se prononce sur les questions qui le concernent, de la lutte contre Boko Haram aux droits de Monique Koumatekel et de sa famille, des droits des victimes de la catastrophe ferroviaire d’Eseka aux droits des femmes du marché et des conducteurs de taxi moto. Le CPP a défendu les droits des Camerounais contre le système répressif de gouvernance dans notre pays. A ce jour, cela n’a pas changé.

▶ Vous avez connu le CPP comme le parti qui propose des solutions et les expérimentes. Le CPP a fait des propositions de réforme du système électoral, il travaille sur des questions de paix et de sécurité, d’emploi, d’entrepreneuriat, de décentralisation, d’agriculture, d’énergie et plus encore. Le CPP mène des projets pilotes pour former les jeunes aux TIC au service de l’emploi, le CPP forme les femmes et les jeunes à la participation politique et au leadership. A ce jour, cela n’a pas changé.

▶ Vous avez connu le CPP comme le parti qui défend les droits des anglophones. Le CPP a mis la question de l’unité nationale et des problèmes qui la minent à l’ordre du jour politique en 2011. Le CPP défend et se prononce fortement sur les droits des anglophones de façon constante et non violente. A ce jour, cela n’a pas changé.

▶ Vous avez connu le CPP comme le parti qui défend sans équivoque la transition politique. Le CPP vise à mettre fin au régime Biya, à tenir un dialogue national et à reconstruire les fondations de notre pays. A ce jour, cela n’a pas changé.

*C’est le CPP que vous avez connu, c’est le CPP que vous connaissez ! Le Parti du Peuple Camerounais n’a pas changé.*

Hier, 27 Août 2019, un homme d’un certain âge s’est rendu sur Canal 2 pour affirmer qu’il est le président du CPP. Il a également affirmé faire partie du G20 et être un allié du RDPC.

*Nous, au CPP, le croyons sur parole quand il dit faire partie du G20, avoir conclu un accord avec le ministre de l’Administration territoriale et être un allié du parti au pouvoir. *

*Ce que cet homme d’un certain âge n’est pas, c’est membre du CPP. * Il l’était dans le passé, il ne l’est plus aujourd’hui. Nous demandons aux journalistes et au public qui interagissent avec lui de poser simplement les questions suivantes :

✔ Où est sa carte de parti et à quelle unité du parti appartient-il ?

✔ S’il est président du parti, à quel congrès a-t-il été élu et où sont les procès-verbaux de ce congrès ?

✔ Est-il un président nommé par le Ministre de l’Administration Territoriale et, s’il l’est, quel article des statuts du CPP le permet ?

Cet homme d’un certain âge s’est allié au RDPC par l’intermédiaire du Ministre de l’Administration Territoriale en 2018. Leur objectif est de détruire le travail du CPP et de briser la dynamique de la transition politique. Il est malheureux qu’ils aient décidé d’enfreindre la loi et toutes les règles d’éthique et de morale pour le faire.

Le CPP a engagé des poursuites judiciaires contre eux du fait de cette usurpation.

Cependant, compte tenu de ce que nous savons du système judiciaire camerounais, nous avons peu d’espoir dans cette procédure.

*Nous, les dirigeants du Parti du Peuple Camerounais, restons imperturbables. * Nous avons foi en nous-mêmes et nous avons foi en vous. Depuis huit ans, nous travaillons sans relâche à l’édification d’un Cameroun meilleur. Nous avons défendu vos droits en tant que peuple et avons travaillé sur les questions qui vous concernent.

*Nous ne changerons pas nos convictions, ni nos actions. Nous ne tomberons pas dans le piège de gaspiller notre énergie à combattre ces saboteurs de la nation. * C’est précisément ce qu’ils veulent que nous fassions.

Au lieu de cela, leurs actions ont consolidé notre détermination et notre conviction que ce dont notre pays a besoin aujourd’hui, c’est de mettre fin au régime Biya et d’une transition politique pour jeter de nouvelles bases pour notre pays. Rien ne nous détournera de cette mission. Rien ne diminuera notre détermination.

Nous, les dirigeants du CPP, élus lors du congrès du parti en 2014, restons concentrés sur notre mission. Cela n’a pas changé.

*Nous vous demandons, Peuple du Cameroun, qui êtes au centre de notre mission, de refuser toute distraction ou perturbation. Nous vous demandons de rester concentrés sur notre lutte de manière déterminée, active et non-violente pour réaliser la transition politique au Cameroun. * Notre avenir collectif en dépend.

*Nous sommes votre Parti du Peuple Camerounais. Cela ne changera pas. *

*↗Edith Kahbang Walla – Présidente nationale*

*↗Franck Essi – Secrétaire Général*

*↗Bergeline Domou – Secrétaire générale adjointe en charge des relations internationales et de la diaspora*

*↗Etienne Mbama – Secrétaire général adjoint en charge de la mobilisation et de la formation*

*↗Elvadas Kengne – Secrétaire National en charge de la prospective politique*

*↗Thierry Njifen – Secrétaire National en charge des affaires juridiques et électorales*

*↗Edna Njilin – Secrétaire Nationale en charge des finances et du fundraising*

Douala, le 28 août 2019

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

GIPHY App Key not set. Please check settings

    Economie : Quel est le but recherché par le rapport Moodys sur le Cameroun ?

    Economie : Quel est le but recherché par le rapport Moodys sur le Cameroun ?

    Mboua Massock : « Quel héritage la présence de Paul Biya à la tête des institutions aura apporté aux populations et au pays ?

    Mboua Massock : « Quel héritage la présence de Paul Biya à la tête des institutions aura apporté aux populations et au pays ?