in

Joshua Osih met en pièces, Nourane Foster : « Le rôle du député n’est pas de descendre dans la rue »

Joshua osih et Nourane

Le vice-président du Social Democratic Front (SDF), Joshua Osih estime que l’honorable Nourane Foster fait de la récupération politique « sur un drame humain » qu’est le coronavirus.

Joshua osih et Nourane
Joshua Osih et Nourane Foster (c) Droits réservés 

Invité le 27 mai 2020 sur ABK Radio, l’ancien candidat à la présidentielle d’octobre 2018, a fustigé la démarche politique de sa collègue parlementaire, Nourane Foster qui dans une publication sur les réseaux sociaux le 26 mai dernier, a indiqué qu’elle allait réorienter sa dotation véhicule dans la lutte contre le coronavirus.   

Joshua Osih au cours de son intervention est d’abord revenu sur le rôle d’un parlementaire à l’Assemblée nationale. Selon lui, « les députés ne prennent pas des résolutions, ils proposent des lois, contrôlent l’action gouvernementale et légifèrent ». Dans la foulée, il soutient qu’un député n’est pas un « avocat du peuple et non son porte-parole ».

« Le rôle du député n’est pas de descendre dans la rue ou dans les villages. Vous pouvez le faire de façon concertée ou individuellement. L’Honorable Nourane Fotsing a fait une très belle publication. Ce qui me dérange ce n’est pas ce qu’elle dit, mais le moment choisi pour le dire, ce qui donne l’impression qu’elle fait de la récupération politique sur un drame humain. Il y a des centaines de députés qui font les descentes de terrain sans publicité. On n’a pas besoin de faire des publications sur les initiatives de solidarité »

Revenant sur les primes octroyées aux députés, et les dotations des véhicules, l’homme politique explique : « Je suis à mon 2e mandat et les députés ont droit à une prime de 02 millions par an, ce qui fait malheureusement 10 millions sur 05 ans… L’État n’a pas le droit d’acheter les véhicules, on remet l’argent aux députés. Ce dont les Camerounais parlent aujourd’hui, on en a parlé depuis novembre 2019… Il faut qu’on sorte du bashing constant pour continuer de penser que, le député qui doit contrôler l’action du ministre, va arriver à l’Assemblée nationale à pied ou en descendant du benskin ».

Joshua Osih sur ABK Radio, s’est aussi exprimé sur la crise sanitaire actuelle. Dans ce volet, il félicite « tous ceux qui se battent jour et nuit pour nous donner des médicaments », non sans marquer son intérêt sur les prouesses de la pharmacopée africaine : « Il est vrai qu’avant l’arrivée des colons, nous avons vécu avec notre pharmacopée et l’initiative de Mgr Samuel Kleda est à saluer. Nous sommes en plein dans le pic de l’épidémie, le nombre de cas explose et j’espère que ça redescendra très vite…Il y a des pays où cette pandémie a été un sacré drame. Je l’ai dit depuis le début de la pandémie, vous ne pouvez pas parler chiffres si vous n’arrivez pas à tester et je suis certain que si nous avions plus de tests, il y’aurait plus de contaminés. Il faut tester pour savoir », a formulé Joshua Osih, dans son entretien avec Luc Ngatcha.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

    Vam Cam

    Opération Epervier : Les Avocats d’Amadou Vamoulké demandent sa libération provisoire

    mgr kleda

    Covid-19/Douala : L’église catholique ajourne la rentrée scolaire dans ses écoles