in

Jean-Alain Boumsong cartonne à son tour la pelouse du stade Ebimpé : « c’est honteux »

Boumsong

Le Franco-Camerounais n’en revient pas qu’un pays qui souhaite organiser la Can puisse avoir ce type d’air de jeu.

Boumsong
Jean Alain Boumsong (c) Droits réservés

«Un terrain honteux, indigne…pas possible d’avoir un terrain comme ça quand on veut organiser la CAN…On s’en fiche de qui doit le faire mais il faut le faire, c’est une honte pour l’Afrique une pelouse comme ça», a dénoncé Jean-Alain Boumsong sur les réseaux sociaux. Comme lui, de nombreux observateurs avertis du Ballon rond étaient montés au créneau pour dénoncer la qualité de la pelouse ivoirienne lors de Côte d’ivoire-Cameroun le 6 septembre.

Retour sur le match

Le choc de cette deuxième journée des qualifications africaines pour la Coupe du monde 2022 de football a tourné à l’avantage de la Côte d’Ivoire. L’équipe dirigée par le Français Patrice Beaumelle n’a certes pas été constante face au Cameroun du Portugais Toni Conceiçao, ce 6 septembre 2021 à Ebimpé. Mais elle a été suffisamment entreprenante et en réussite pour remporter cette victoire précieuse dans le groupe D des éliminatoires. Les Ivoiriens prennent l’avantage à la 20e minute, grâce à un penalty de Sébastien Haller. L’attaquant profite d’un coup franc dévié par le bras du Camerounais Vincent Aboubakar, pour sanctionner les visiteurs (1-0). Haller est ensuite à la réception d’une passe, délivrée par Jean Evrard Kouassi. L’avant-centre croise bien sa frappe, doublant ainsi la mise : 2-0, 29e. La réduction du score de Ngamaleu à l’heure de jeu est anecdotique ; le Cameroun s’incline 2-1. Pour espérer rallier le dernier tour, les hommes de Toni Conceiçao doivent se remettre à l’endroit lors de la double confrontation contre le Mozambique les 6 et 10 octobre 2021.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Capture Beye

Le consultant sénégalais Habib Beye nommé entraîneur numéro 1 d’un club

Bandal

Avec la complicité de son frère, il drogue et viole ses cinq enfants mineurs