in

Incident mortel au stade d’Olembé : Un journaliste ayant vécu la scène, raconte

bousculio

Selon le commentateur de la télé comorienne Kassim Oumouri confié au journal français L’Equipe, l’incident mortel est survenu après qu’un jeune a poussé le portail pour faire entrer le monde qui se trouvait encore à l’extérieur.

bousculio
Le public du stade d’Oelmbé le 24/01/2022 (c) Droits réservés

Le gouvernement camerounais dans son communiqué a signifié que les bousculades à l’entrée Sud du stade d’Olembé le 24 janvier 2022 ont fait « 8 morts, 31 blessés dont 31 légers et 7 graves ». Même si René Emmanuel Sadi a renseigné qu’une enquête est ouverte pour clarifier les circonstances du drame, la providence a voulu que commentateur vedette de la télévision comorienne, Kassim Oumouri se retrouve à cet endroit en ce moment-là « pour passer un appel téléphonique. De lui, nous apprenons que la foule estimée à « plus de 400 » s’est précipitée à franchir le portail : « D’un coup, c’est tombé de partout, avec des femmes, des jeunes et ça criait, ça pleurait. Les gens tombaient les uns sur les autres », révèle-t-il.

Intervenant au microphone de l’AFP, le journaliste comorien poursuit : « Je me suis retrouvé près du portail, mais du bon côté et c’est alors qu’un jeune de la sécurité a ouvert une des portes mais quelqu’un de la sécurité lui a dit de ne pas le faire mais c’était trop tard…Et c’est là que la personne a ouvert complétement la deuxième porte du portail et tout le monde s’est précipité. Et d’un coup, c’est tombé de partout, avec des femmes, des jeunes et ça criait, ça pleurait. Les gens tombaient les uns sur les autres. C’était impressionnant car on n’imagine pas ça sur un stade de foot », a-t-il relaté.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

bousculo

Bousculades au stade d’Olembé : Le gouvernement dresse le bilan des morts et blessés

Esoh Elame

Esoh Elame : « Il faut complètement repenser la mobilité au Cameroun »