in

Hervé Emmanuel Nkom au sujet des violences faites aux hommes en tenue : « Ce sont des signes avant-coureurs de quelques groupes qui veulent organiser le chaos dans le pays »

herver

Hervé Emmanuel Nkom l’a affirmé au microphone de ABK radio ce jeudi 7 septembre 2021.

herver
Hervé Emmanuel Nkom (c) Droits réservés

La violence envers les hommes en tenue est devenue monnaie courante au Cameroun ces derniers temps. Il ne se passe plus une semaine sans qu’une vidéo mettant aux prises un civil et un policier, n’ait fait la boucle sur les réseaux sociaux.

A cet effet, le membre du Rdpc, parti au pouvoir estime que cette charge exercée sur les forces de sécurité émane d’un groupuscule aux fins inavouées.

« S’agissant des vidéos dans lesquelles s’opposent les civils et les militaires, je suis convaincu que c’est une entreprise planifiée, ce sont des signes avant-coureurs de quelques groupes qui veulent organiser le chaos dans le pays ; On prépare les esprits qu’on peut s’attaquer impunément à ces policiers qui incarnent le pouvoir », a-t-il analysé.

Selon les propos du banquier de formation, l’Eta doit utiliser son appareil répressif pour mettre fin au désordre : « Les médias doivent engager des campagnes de communication pour combattre ces attaques et l’Etat doit les accompagner. L’État doit réprimer avec la dernière vigueur les auteurs de ces attaques. L’État doit cesser d’être patient devant le désordre », a proposé l’homme politique.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Boumal Pet

Petrus Boumal fait son comeback en Russie, un championnat qui lui réussit

Kotto Sam

Des clubs de Liga et de Ligue 1 courtisent un jeune d’Apejes de Mfou