in

Hervé Emanuel Nkom : « Je crois que Martin Camus Mimb a été entraîné dans cette affaire malgré lui »

Camusori

Le membre du Comité central du Rdpc regrette que RSI radio souffre aujourd’hui de l’arrestation du promoteur.  

Camusori
Martin Camus Mimb (c) Droits réservés

« Martin Camus MIMB a une entreprise qui subit aujourd’hui les conséquences de son arrestation. Nous le connaissons, il est incapable de se soustraire à la justice. Je crois que Martin a été entraîné dans cette affaire malgré lui », a estimé Hervé Emmanuel Nkom sur ABK radio ce jeudi 28 octobre 2021.

En effet, Martin Camus Mimb Hiol avait été convoqué à la Police judiciaire du Littoral le 14 juillet 2201 à la suite d’une plainte déposée par la jeune Malicka Ngo Bayémi.

Auditionné devant son Conseil, celui qui est accusé de « publications obscènes, propagation de fausses nouvelles, proxénétisme et diffamation », sera informé de ce qu’ « une confrontation aura lieu telle date ».

A la suite de ladite confrontation le même jour, le promoteur de RSI radio sera notifié de sa mise en garde à vue en vue de son déferrement au Parquet de Première instance de Bonanjo le 15 juillet.

Déféré, le journaliste sportif va se présenter devant le procureur de la République qui décidera de sa mise en détention provisoire à la prison centrale de New-Bell dans la capitale économique.

«En date du 16 juillet 2021, Martin Camus Mimb est de nouveau présenté à Monsieur le Procureur de la République près le Tribunal de Première instance de Douala-Bonanjo qui décidera de sa mise en détention provisoire à la prison centrale de New-Bell, nonobstant toutes les garanties légales de représentation, eut égard à sa qualité de Chef de famille et Chef d’entreprise ayant un domicile bien connu», pouvait-on lire dans le communiqué des avocats de Camus Mimb composé de Me Patrice Um (président d’Avocats sans frontières au Cameroun), Me Marie Emilienne Ngo Oukep, du juriste Bernard Rodrigue Eding, des correspondants : Bienvenu Kanga, avocat au Barreau de Paris et du Cameroun, Patrice Moudounbou, avocat au Barreau de Marseille et du Cameroun et du Conseil représenté par Me Cécile Mbiiga Etia.  

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

    8fbc36d55006558eae9e2f3858ee6b63 L

    Le gouvernement va intensifier son opération de retrait des enfants dans les rues

    Nkomor

    Hervé Emmanuel Nkom : « La réunion d’Ebolowa a ouvert la voie à des bonnes et mauvaises interprétations »