in

Gilbert Baongla : « Paul Atanga Nji a fait écrire dans son journal que j’avais 75 plaintes »

Gilbert Baongla : « Paul Atanga Nji a fait écrire dans son journal que j'avais 75 plaintes »

Le président national du parti politique Républicains, Georges Gilbert Baongla était invité le 3 décembre 2021 sur les antennes de M.O Radio, un média émettant dans la capitale politique camerounaise. Au cours de son interview, le présumé fils ainé du chef de l’État est revenu sur son séjour dans les geôles de la prison centrale non sans faire quelques dénonciations.  

Gilbert Baongla : « Paul Atanga Nji a fait écrire dans son journal que j'avais 75 plaintes »
Georges Gilbert Baongla (c) Droits réservés

À l’entame de son propos en lien avec son passage à la prison de Kondengui, Georges Gilbert Baongla assure s’y être rendu pour une mission secrète. Il en veut pour preuve, le traitement particulier qu’y lui était réservé : « J’étais en prison, mais j’étais gardé. Et j’ai dit au gens que ce procès allait s’arrêté. Vous avez vu, où en est-on ? Ce que je vais vous dire, c’est que j’étais dans une prison dorée », a-t-il déclaré sur le plateau de l’émission « Temps de parole » sur M.O Radio.  

Poursuivant, l’homme politique révèle que le ministre de l’Administration territoriale, Paul Atanga Nji « a fait écrire dans son journal que j’avais soixante-quinze plaintes. Où sont passées les 75 plaintes monsieur le ministre Atanga Nji ? Le journal Hot News a publié. Ils ont dit qu’ils vont me garder en prison jusqu’à ce qu’ils gagnent les élections… » fulmine-t-il.

Lebledparle.com vous invite à découvrir la sortie de Gibert Baongla sur M.O Radio

 {source}<iframe width=”640″ height=”360″ src=”https://www.youtube.com/embed/sdjYkeRkVmE” title=”YouTube video player” frameborder=”0″ allow=”accelerometer; autoplay; clipboard-write; encrypted-media; gyroscope; picture-in-picture” allowfullscreen></iframe>{/source}

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

GIPHY App Key not set. Please check settings

    Emmanuel Maboang Kessack : « L’élection de la Fecafoot sera annulée »

    Cameroun : La langue Turque désormais enseignée à l’Université de Yaoundé II

    Cameroun : La langue Turque désormais enseignée à l’Université de Yaoundé II