Cameroun/Crise Anglophone : plus de 100 personnes interpellées à Douala par la gendarmerie

Lors d’une opération «coup de poing», conduite par la gendarmerie nationale et coordonnée par le Groupement territorial de la gendarmerie, ces personnes ont été arrêtées et placées en garde à vue dans les cellules de la brigade de recherche de Bonabèri 1, dans l’arrondissement de Douala IVe.

Illustration - DR

Certaines personnes interpellées, l’ont été pour défaut de carte nationale d’identité (CNI). D’autres avaient sur eux des stupéfiants qu’ils consommaient.

L’opération a été conduite au lieu-dit Itok au quartier Ndobo à la sortie Ouest de Bonabèri autour de 4h du matin du 10 juillet 2018.

Selon le quotidien Le Jour, l’opération visait à traquer des sécessionnistes qui se réfugieraient dans cette partie du pays. Celle-ci étant située à quelques kilomètres de la frontière avec la Région du Sud-Ouest en proie à la crise anglophone.

Au courant de la journée, certaines personnes ont été les relâchées après présentation de la CNI . « En cellule il ne reste plus que des personnes raflées pour détention et consommation des stupéfiants», déclare dans les colonnes de le Jour, un gendarme.

Newsletter :
Déjà plus de 8000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Le Bled Parle à ne pas manquer !