CAN 2021 : Sadio Mané envoie le Sénégal en finale, le film du match

Bis repetita pour le Sénégal. Finaliste malheureux de la précédente édition, le Sénégal s’est de nouveau qualifié pour la finale de la CAN 2021 en tenant son rang face à un vaillant Burkina Faso (3-1) ce mercredi en demi-finales au Stade Ahmadou Ahidjo de Yaoundé. Cette fois, les poulains d’Aliou Cissé ambitionnent de décrocher leur première étoile africaine.

L'équipe du Sénégal (c) Droits réservés

Les Lions tenteront de remporter la première CAN de leur histoire dimanche face au vainqueur de Cameroun-Egypte, programmé demain jeudi. On assistait rapidement au scénario attendu avec des Sénégalais qui posaient le pied sur le ballon face à un adversaire qui misait sur les contres. A part les tirs lointains de Ciss et Mané, les hommes d’Aliou Cissé peinaient toutefois à se montrer menaçants, tandis que les Burkinabè manquaient de tranchant dans la surface pour conclure leurs contres, à l’image de ce tir de Bertrand Traoré facilement capté par Edouard Mendy.

Trois penalties annulés !

Alors que les débats commençaient à s’animer, à l’image de ce sauvetage sur la ligne de Kaboré sur une reprise de Famara Diédhiou, un gros choc entre Koffi et Kouyaté entraînait de longues minutes d’interruption. Après avoir d’abord sifflé un penalty en faveur des Lions, l’arbitre Bamlak Tessema se ravisait finalement après recours à la VAR en considérant que Koffi avait d’abord touché le ballon avant de percuter son vis-à-vis. Si le gardien burkinabè était contraint de sortir sur civière, c’est toutefois le Sénégal qui avait tendance à perdre le fil après cet arrêt prolongé et Edouard Mendy devait effectuer une parade décisive pour mettre Bandé en échec.

Les Lions se réveillaient avant la pause. Après un nouveau penalty annulé par la VAR, assez logiquement, après un léger contact avec Kaboré, Mané décochait un pétard dans la surface mais Farid Ouédraogo était à la parade. Tapsoba détournait ensuite un missile de Gueye du coude, mais Bamlak Tessema, après avoir sifflé penalty, se déjugeait une nouvelle fois. Une décision là aussi assez logique.

Mané porte les siens !

Moins dominateur au retour des vestiaires, le Sénégal s’en remettait à un sauvetage de Koulibaly devant Bertrand Traoré avant de retrouver un second souffle suite aux entrées de Pape Gueye et Ismaïla Sarr. Le danger se rapprochait à nouveau du but burkinabè et, sur corner, le retourné de Koulibaly se transformait en passe décisive involontaire pour Abdou Diallo qui ouvrait le score (1-0, 70e). Si Pape Gueye manquait le 2-0 dans la foulée, Mané profitait ensuite d’une récupération haute de Gana Gueye pour servir le Parisien qui se jetait en même temps que Dieng pour reprendre à bout portant. Attribué au Marseillais par la CAF, ce but permettait aux hommes d’Aliou Cissé de faire le break (2-0, 76e). Si Blati Touré relançait le suspense en profitant de la passivité de la défense sénégalaise pour reprendre un centre de Kaboré (2-1, 82e), Mané pliait ensuite définitivement le match en lobant Ouédraogo en conclusion d’un contre (3-1, 87e). Le Sénégal sera à nouveau au rendez-vous de la finale !