Patrice Beaumelle, coach de Côte d’Ivoire : « L’Egypte est la bête noire des Eléphants »

Selon Patrice Beaumelle, les Eléphants sont tombés face à un adversaire qui historiquement lui réussit très peu.

Patrice Beaumelle (c) Droits réservés

D’après le sélectionneur de la Côte d’Ivoire, ce match s’est joué à rien.  « C’était un match difficile, un match équilibré où les deux équipes ont eu des temps forts et des temps faibles. Après c’est un match fermé qui se joue à peu de choses sur les prolongations et les tirs au but, une part de chance. Félicitations aux pharaons qui continuent l’aventure. Ce soir je n’ai pas grands choses à reprocher aux garçons, si ce n’est d’avoir fait beaucoup d’efforts, d’avoir montré un beau visage, sur toute la compétition et je suis fier des garçons », analyse Patrice Beaumelle.

 « On n’a pas réussi à briser le mythe »

« Oui ! On avait tous eu que l’Egypte était un petit peu la bête noire des Eléphants. Ce soir j’ai senti qu’on pouvait le faire. Sincèrement même si comme j’ai dit précédemment, il y a eu des phases où on était dans le dur. J’ai senti qu’on pouvait arriver à bout de cette équipe. On n’a pas réussi à briser le mythe. Je ne suis pas découragé, je suis déçu. Ça fait depuis le 26 décembre qu’on est ensemble, on n’a pas envie que ça s’arrête. Ce soir c’est beaucoup de tristesse. Je sais qu’il y a un très bel avenir avec ou sans moi. Les garçons le veulent, lorsque les garçons le veulent c’est 50% de travail », ajoute-t-il.