André Onana : « Honnêtement je le dis encore, il n’y a que les Camerounais qui pensent que je suis fantaisiste dans mon jeu »

Sous le feu des critiques d’une frange des supporters camerounais en raison de son jeu spécifique, André Onana s’est défendu dans les colonnes du journal Le Jour.

André Onana (c) Droits réservés

 «Le portier des lions ne rassure pas malgré ses grandes qualités. Il continuera d’abuser du jeu de pied jusqu’à un éventuel accident. Il a du mal à commander sa défense. S’est laissé embarquer avec son défenseur par l’attaquant cap-verdien», a lâché le Pr Owona Nguini un des fervents détracteurs d’Onana dans la foulée du match nul (1-1) des Lions contre le Cap-Vert. Un avis que partage plusieurs autres camerounais nostalgiques des grands gardiens buts à l’ancienne que le Cameroun a connu en grand nombre.

 Informé de ces critiques, le futur pensionnaire de l’Inter Milan répond : « honnêtement je le dis encore, il n’y a que les camerounais qui pensent que je suis fantaisiste dans mon jeu. Mais, je rappelle que c’est avec ce style de jeu que je suis l’un des meilleurs gardiens du monde. Je joue comme ça mais, après des erreurs, tout le monde en commet », a-t-il confié au quotidien d’Haman Manah paru mardi dernier. Si on doit prendre des buts et gagner des matches, je ne trouve aucun souci.

« Le plus important c’est la victoire. Après le football c’est comme la boxe, tu donnes des coups et tu en reçois. J’ai joué contre de grandes équipes et je ne connais aucune d’elles qui ne prend pas des buts. Aussi, je ne joue pas tout seul, il y a des erreurs qui sont commises par moi et d’autres par mes coéquipiers, c’est ça le football. Malheureusement aujourd’hui, on n’a pas gagné le match. Mais, il faut rester positif et préparer la suite de la compétition », a-t-il dit à nos confrères. Comme quoi, André Onana a la tête sur les épaules en dépit de ses détracteurs de plus en plus nombreux.