Andre Ayew repris par le sélectionneur du Gabon après avoir traité les Panthères de « petits joueurs »

Patrice Neveu n'est pas resté de marbre face au coup de gueule du capitaine des Black Stars à l'endroit des joueurs gabonais pour leur «manque de fair-play ».

André Ayew tance les Gabonais (c) Droits réservés

«Je pense que le Gabon l’a joué très petit, très ‘unfairplay’, une marque de petits joueurs», a râlé le capitaine des Black stars en fin de match. Rejoint sur le fil par le Gabon (1-1) vendredi à la CAN 2021, le capitaine du Ghana, André Ayew, a déprécié l’attitude des Gabonais qui n’ont pas rendu le ballon à leurs adversaires qui l’avaient précédemment mis en touche parce qu’un des leurs se tordait de douleur.

Le sélectionneur gabonais Patrice Neveu répond à l’ancien joueur de l’OM

«Mes joueurs sont restés concentrés et les Ghanéens ont baissé de régime. Une action, on peut toujours la commenter négativement, mais il y a un arbitre qui dicte les lois, vous avez tous vu que leur gardien a mis du temps à relancer et il a pris un carton jaune. Le foot, c’est un jeu avec des règles et l’égalisation est tout à fait logique, et il n’y a pas à crier au scandale de ce côté-là», a d’abord clarifié le technicien en conférence de presse. «Dix minutes auparavant, j’ai observé qu’ils essayaient de gagner du temps. Tu peux le faire de par ton gardien, et à un moment ils ont sorti le ballon sur une simulation de faute déjà, et sur la deuxième le joueur a joué, je ne vois pas où il y a un problème.»

Relancé par un journaliste ghanéen, le Français a adopté un ton encore plus cassant. «J’ai beaucoup de respect pour votre pays, le mot fair-play c’est un mot anglais, mais nous n’avons pas de leçon à recevoir du Ghana. Il y a un arbitre qui est là pour porter son sifflet à la bouche s’il ne faut pas jouer, l’arbitre a vu comme nous la simulation. Il ne faut pas vouloir inverser la tendance, mes joueurs sont allés chercher ce match nul et c’est mérité», a tranché un Neveu.