Djamel Belmadi prend à contrepied les critiques de ses compatriotes : « La pelouse de Japoma n’est pas catastrophique »

Le coach de la sélection algérienne s’est ainsi exprimé en conférence de presse d’avant-match entre les Fennecs et le Nzalang national de Guinée Equatoriale, prévue ce 15 janvier 2021 au stade de Japoma.

Djamel Belmadi (c) Droits réservés

Répondant à la question d’un journaliste au sujet de l’état de la pelouse qui a avait été critiqué avec véhémence par certains algériens, Djamel Belmadi a réagi en ces termes : « On vous a dit qu’il faisait chaud et humide. Tout le monde le sait. La pelouse n’est pas catastrophique, le problème c’est qu’à 14h la pelouse est sèche. Ça avantage les équipes qui veulent défendre parce que le jeu est moins fluide. Je trouvais la pelouse un peu sèche. On peut jouer mieux et plus vite sur une meilleure pelouse. Ça nous permet d’être plus fluide et d’aller plus vite vers l’avant », a-t-il expliqué.

La conférence de presse du coach Equato-Guinéen

« L’Algérie est une des meilleures équipes du monde mais quand le match va commencer, les algériens auront à courir beaucoup Parce que nous allons maintenir notre style de jeu ouvert », a prévenu Micha Obiang. Concerannt le manque de réalisme de son équipe ainsi que le rendement très contesté de son attaquant vedette Emilio Nsue. « Emilio Nsue est un joueur qui nous apporte énormément dans notre équipe. C'est un leader et il va nous aider à atteindre nos objectifs», argumente le technicien guinéen.