CAN 2021 : Le Nigeria domine l’Egypte à Garoua !

Dans un match au cours duquel ils ont été ultra dominateurs de bout en bout, les Super Eagles s’offrent les Pharaons 1-0 au Stade Roumde Adja de Garoua grâce à un but de Kelechi Iheanacho.

Le Nigeria bat l'Egyte (c) Droits réservés

En dépit des absences de plusieurs cadres comme Osimhen, Ighalo et Balogun, les Super Eagles ont réussi leurs débuts à la CAN 2021 en s’offrant le scalp de l’Egypte (1-0) ce mardi à Garoua, non loin de la frontière nigériane devant un stade acquis à leur cause. Un succès mérité pour des Nigérians convaincants, à l’inverse de leur adversaire.

Dès les premières minutes, les hommes d’Augustine Eguavoen se montraient plus percutants, à l’image de Simon, qui faisait des misères au latéral Tawfik, contraint de sortir sur blessure après un duel avec l’ailier du FC Nantes. Au fil des minutes, le danger se rapprochait du but d’El Shenawy. Si le Canari trouvait le petit filet sur la première occasion, Aribo s’arrachait quelques minutes plus tard pour gratter un ballon dans la surface avant de remiser vers Iheanacho qui enchaînait contrôle de la cuisse puis demi-volée pour ouvrir le score (1-0, 30e). Quel but !

Salah impuissant

Loin de réagir, les hommes de Carlos Queiroz manquaient de liant et Mohamed Salah, aligné en pointe, n’obtenait pas d’occasion digne de ce nom. Au retour des vestiaires, les Pharaons tremblaient même à nouveau sur une tête d’Awoniyi, déviée sur sa barre par El-Shenawy. Sous l’impulsion d’un Aina au volume impressionnant dans son couloir droit, les Nigérians continuaient de faire mal à une défense égyptienne trop laxiste mais péchaient dans le dernier geste lorsque se présentait l’occasion de faire le break.

Au fil des minutes et suite notamment à l’entrée de Zizo, les Pharaons commençaient tout de même à montrer le bout de leur nez mais Salah, trouvé dans le dos de la défense, perdait son duel face à Okoye sur sa seule véritable opportunité. C’est même Ejuke qui avait à deux reprises l’occasion de plier le match mais qui butait sur El-Shenawy. L’Egypte, qui n’a quasiment pas existé, va devoir montrer beaucoup mieux samedi contre son prochain adversaire, la Guinée Bissau, qui affronte le Soudan dans la soirée dans l’autre match du groupe D