Samuel Eto’o réhabilite la LFPC et le Général Pierre Semengue, une partie de l’opinion publique s’indigne du retour du « vieillard »

Le général Pierre Semengue a été réhabilité à la tête de la Ligue football professionnelle du Cameroun (Lfpc) à l’issue d’une réunion entre les présidents de clubs et le patron de la Fécafoot Samuel Eto’o qui s’est tenue mardi dernier.

Semengue effectue son comeback (c) Droits réservés

Le Général Semengue est de retour à la tête de la Lfpc. Il aura pour mission d'organiser le championnat d'Elite One et Two dont les reprises sont prévues le 21 février 2022. Par ailleurs, les clubs de première division seront subventionnés à une somme de 20 millions FCFA contre 10 millions de FCFA pour le club d'élite two et le vainqueur de la saison percevra une enveloppe de 50 millions de FCFA. L’ensemble de ces résolutions ont été prise lors de la réunion de mardi 4 janvier 2022 entre le président des clubs et le président de la Fécafoot Samuel Eto'o.

De mémoire, c’est en novembre 2020 que la Fécafoot sous la direction de Seidou Mbombo Njoya avait décidé d’entériner la décision des dix-huit clubs regroupés au sein de l’Association des Clubs d’Elite du Cameroun (ACEC). Ces derniers, au cours d’une réunion, avaient voté la dissolution de la Ligue. Par cette décision, la Fécafoot retirait les compétences déléguées à la Ligue de Football pour l’organisation des championnats professionnels. S’en était suivi, un long prend de fer entre l’instance faîtière du football camerounais et la Ligue au sujet de l’organisation du championnat local. Malgré un décision du TAS en faveur de la LFPC, c’est la Fécafoot qui au forceps, s’était adjugée l’organisation d’un championnat 2020-2021 qui aura connu beaucoup de remous.

Le retour de Semengue contesté  

Plusieurs observateurs du monde de football n’ont pas accueilli d’un bon œil la réhabilitation de Pierre Semengue. La première raison, l’âge avancée du général à la retraite. D’autres par ailleurs, avancent une mauvaise organisation des championnat Elite One et Two depuis la mise sur pieds de la Ligue en 2011. Samuel Eto’o quant à lui, explique dans son communiqué qu’il s’inscrit dans une logique de « réconciliation »