Le Mouvement Réformateur (MR) condamne la « barbarie » d’Ekondo Titi

Par le biais d’un communiqué commis par le président Samuel Billong le 26 novembre 2021, la formation politique s’inscrit dans la liste des mouvements qui ont dénoncé avec la dernière énergie, la tuerie de 3 élèves dans la localité d’Ekondo Titi dans le Sud-Ouest Cameroun. Non sans signifier ses condoléances aux familles des victimes, le MR appelle à l’arrêt de cette « guerre inutile ». Lebledparle.com vous propose ci-dessous l’entièreté de leur sortie envoyée sur le sujet.

Samuel Billong (c) Droits réservés

C’est avec beaucoup de tristesse et de regret que nous avons appris l’assassinat, le mercredi 24 novembre 2021, au Lycée bilingue d’Ekondo Titi de de trois élèves et d’une enseignante. Un drame de plus en milieu scolaire qui rallonge la longue liste des horreurs dans les régions du nord-ouest et du sud-ouest en proie a une guerre absurde qui oppose des groupes armés à l’armée nationale.

Le Mouvement Réformateur condamne fermement une telle barbarie et appelle une fois de plus à la fin de cette guerre inutile qui continue de faire des victimes aujourd’hui estimées à plusieurs milliers ; de nombreux déplacés qui vivent dans le désarroi et la douleur permanente depuis plus de quatre ans.

Le Mouvement Réformateur, en réitérant son appel à l’unité pour mettre un terme à la guerre dans les régions anglophones, relève pour le déplorer la grande indifférence dont fait preuve une partie de la société nationale, en particulier certains acteurs politiques qui s’illustrent par des actes de politique politicienne au lieu de focaliser les efforts pour la résolution d’une crise qui déchire chaque jour un peu plus la Nation, querelles politiciennes au demeurant contreproductives, dont la seule conséquence tangible est d’entretenir des tensions inutiles au sein de la Nation et d’accentuer la conflictualisation de la scène politique, appelle les uns et les autres à un sursaut patriotique pour mettre le Cameroun d’abord au centre des préoccupations en œuvrant collectivement pour la fin de la guerre civile dans les régions du nord-ouest et du sud-ouest.

La Nation dans son ensemble rendrait hommage aux élèves Emmanuel Orume, Joyceline Ikem, Emmanuel Kum et à l’enseignante Celestina Song en s’engageant véritablement pour la paix et la fin de la guerre dans les régions anglophones du pays. Puissent-ils reposer en paix.

Le Mouvement Réformateur présente ses condoléances les plus attristes aux familles des victimes, ainsi qu’à la grande famille de l’Education nationale et souhaite prompte guérison aux nombreux blessés du drame d’Ekondo Titi.

Newsletter :
Déjà plus de 8000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Le Bled Parle à ne pas manquer !