Parfait Siki : « Le football camerounais a un cancer et il s'appelle Abdouraman Hamadou »

Parfait Siki l’a déclaré au microphone de ABK radio ce 14 juillet 2021.

Pafait Siki (c) Droits réservés

Difficile d’évoquer le football camerounais sans faire allusion Abdouraman Babba Hamadou. Cependant, si le dirigeant du club de l’Étoile filante de Garoua est perçu comme « le justicier » ou encore « le cheval blanc du football camerounais », Parfait Siki n’est pas de cet avis.

Le chef de cellule Communication de la fédération camerounaise de football(Fecafoot) estime que « Le football camerounais a un cancer et il s'appelle Abdouraman Hamadou », a-t-il affirmé sur ABK radio.

Les prises de position d'Abdouraman Hamadou

Agé de 51 ans, le président de l’Étoile filante de Garoua est souvent critiqué sur ses positions au sujet des conflits auxquels sont livrés les instances en charge du football au Cameroun. Ce qui lui vaut le qualitatif de « personnage controversé » que lui attribuait Jeune Afrique dans un article publié le 22 février 2021.

L’on se rappelle que le 15 janvier dernier, le Tribunal arbitral du sport (TAS) avait invalidé, pour la troisième fois en l’espace de huit ans, l’élection du comité exécutif de la Fécafoot dirigé par Seidou Mbombo Njoya.

La décision appuyée par l’entrepreneur pour qui, le scrutin avait fait l’objet d’« irrégularités criardes » avec au compteur, l« l’absence de transparence dans le processus », « l’illégitimité du collège électoral » ainsi que « le non-respect des textes ».

Confié à Jeune Afrique, le dirigeant sportif fait savoir que « L’ensemble du processus électoral ne peut pas être contrôlé par une seule personne » évoquant « une lutte pour l’indépendance du football camerounais ».

La FIFA avait quant à elle choisi de maintenir de façon intérimaire ledit exécutif en fonction. S’appuyant sur la décision du Tribunal arbitral du sport, les présidents des clubs amateurs au rang desquels Abdouraman Hamadou ont tenu une Assemblée provisoire qui a conduit le Sénateur Albert Mbida au poste de président du Comité provisoire de gestion de la Fecafoot.

L’Assemblée n’aura pas reçu l’approbation des pouvoirs publics, mais les différents acteurs qui y ont pris part ont tôt fait de brandir toute sa pertinence juridique.

Abdouraman Hamadou sera-t-il donc la plaque tournante pour la sortie de crise du football camerounais ou alors il faudrait l’extirper de la chaine comme le propose Parfait Siki ?

Newsletter :
Déjà plus de 7000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Le Bled Parle à ne pas manquer !