Accusé d’avoir vendu un match à Vincent Aboubakar contre une convocation en équipe nationale, Jean-Claude Billong réagit

Le défenseur camerounais qui a honoré à sa première sélection avec les Lions indomptables en début juin, nie avoir marchandé avec Vincent Aboubakar comme le signifient les journaux.

Aboubakar et Billong (c) Droits réservés

Au cœur d’une scabreuse affaire de vente de match truqué avec son compatriote Vincent Aboubakar, Jean-Claude Billong nie tout en bloc. «Je n’ai pas donné d’interview au cours de mes cinq années en tant que professionnel. Cependant, les nouvelles de Turquie me rendent triste. J’ai fait une excellente saison à Hatayspor, nous avons terminé la Super League dans le top 6 et J’ai été appelé en équipe nationale du Cameroun. ’Je tiens à préciser que je n’ai jamais et ne ferai jamais de trucage de match. Je défendrai mon honnêteté et mon professionnalisme jusqu’au bout. Et je suis d’accord qu’une institution indépendante en Turquie mène une enquête sur ces accusations », s’est-il exprimé ce 15 juin par le truchement des médias sociaux.  « La convocation en équipe nationale est arrivée avant le match de Beşiktaş. Il y a aussi de la correspondance pour l’attester. Cette invitation est intervenue parce que j’ai fait du bon travail à Hatayspor. J’attends avec impatience le début de la prochaine saison », a-t-il poursuivi.

Retour sur les accusations

Les faits incriminés remontent au samedi 1er mai dernier. Ce jour-là, Besiktas réussit un carton inédit cette saison face à Hatayspor (7-0) et s'envole en tête du classement de la Süper Lig. C'est pourtant à la différence de buts que les Stambouliotes remporteront le titre, le seizième de leur histoire, aux dépens de leur rival local et ennemi juré de Galatasaray. Auteur d'une prestation catastrophique lors de cette déculottée et remplacé dès la pause alors que son équipe avait déjà encaissé cinq buts, le défenseur central d'Hatayspor Jean-Claude Billong se trouve depuis dans le viseur des médias turcs et des supporters des clubs adverses, Galatasaray et Fenerbahçe en tête, tout comme Vincent Aboubakar, indisponible ce jour-là en raison d'une blessure à la cuisse. Selon les informations publiées par les médias turcs, Aboubakar aurait promis d'intercéder en la faveur de Billong auprès du staff des Lions Indomptables, en échange de largesses lors de la rencontre Besiktas-Hatayspor du 1er mai, potentiellement cruciale pour le titre. Le président d’Hataysport Nihat Tazearslan a fait savoir qu’il ne souhaitait plus voir Billong dans son équipe. Vincent Aboubakar quant à lui, a signé à Al Nasser en Arabie Saoudite. Sa réaction reste attendue.

Newsletter :
Déjà plus de 7000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Le Bled Parle à ne pas manquer !



abonnement gratuit lebledparleX

Abonnement Newsletter