[Tribune] : Lionnes indomptables : Le gros problème Alain Djeumfa !

A quelques heures du match de la dernière chance des Lionnes indomptables face au Chili, Alain Djeumfa est sur la sellette. Nombreux sont les Camerounais qui ne lui trouvent pas l’étoffe pour qualifier la sélection nationale féminine aux jeux olympiques de Tokyo 2020, renvoyés en 2021. Une posture née des récents choix tactiques du sélectionneur, et des résultats de son équipe qui n'augurent rien de positif même dans l'esprit des supporters les plus chauvins. 

Alain Djeumfa (c) Droits réservés

Incapables de battre la Zambie en match aller et retour des éliminatoires des JO de Tokyo, l’équipe féminine du Cameroun s’est retrouvée face au Chili, une nation sud-américaine pour l’ultime barrage de qualification au tournoi olympique. Dès la manche aller samedi le 10 avril 2021, la sélection camerounaise qui disposait pourtant de ses armes principales à savoir Ajara Nchout Njoya Gabrielle Aboudi Onguéné ou encore Estelle Johnson, a montré un bien triste visage et s’est fort logiquement inclinée 2-1. Les Lionnes indomptables sont condamnées à l’exploit lors de la manche retour qui aura lieu le 13 avril à Antalya en Turquie. A 24h de cette dernière chance, une question centrale taraude la quasi-totalité des fans camerounais : Alain Djeumfa pourra-t-il développer la formule magique qui conduira le Cameroun au pays du soleil levant l’été prochain ?

Les fanatiques de la première heure, davantage guidés par leur cœur plutôt que leur raison, seront tentés de répondre par l’affirmative. Mais, les plus lucides savent sans doute que l’actuel entraîneur des Lionnes a marqué très peu de points depuis qu’il a pris les rênes de cette équipe en janvier 2019. Aux commandes d’une sélection qui foisonnent d’individualités qui feraient le bonheur de n’importe quelle nation du continent, l’ancien coach de PWD de Bamenda n’est jamais parvenu à bâtir un collectif solide encore moins une attaque efficace. La coupe du monde 2019 au cours de laquelle le Cameroun n’a pu faire mieux qu’une seule victoire en 4 rencontres ainsi que les prestations non abouties durant la campagne de qualification pour les JO corroborent cet état de fait.

Un Management discutable

Au-delà des résultats en demi-teinte de son équipe, Alain Djeumfa a souvent présenté des limites criardes sur le plan du management de ses joueuses. Plusieurs observateurs avertis lui ont par exemple reproché de se passer de Farida Machia, l’attaquante du FC Oureinse au Portugal qui n’a de cesse d’être décisive avec son club. Il en est de même de Channel Tchaptchet Nana et de Jacquette Ada, d’autres joueuses au talent avéré, qu’il n’a jamais réussi à incruster dans ses plans monotones de manière à les améliorer qualitativement.

Au sortir de la défaite face au Chili, même la capitaine vert rouge jaune a reconnu qu’Alain Djeumfa doit réviser ses classiques. « Nous avons perdu ce match mais il y en a un 2ème. Nous avons donc une deuxième chance. Nous devons rester confiantes […] Je pense que le coach doit changer quelque chose. C’était la première fois que nous voyions le Chili jouer », pestait Aboudi Onguéné après le match.

« On a eu une mauvaise entame de match »

« Je crois qu’on a eu une mauvaise entame de match... On a pris 2 buts sur ballons arrêtés. Le Chili a plutôt montré une copie de haute compétition. On avait en face de nous une très bonne équipe chilienne, on l’a vue jouer, et puis on va se préparer en conséquence ; en fonction de nos forces et faiblesses pour pouvoir mieux aborder le prochain match », réagissait de son côté le patron du vestiaire. Mardi 13 avril à 17H (heure du Cameroun), Alain Djeumfa disposera de 90 minutes, 120 tout au plus, pour renverser la vapeur et être de nouveau en odeur de sainteté auprès du public camerounais.

Newsletter :
Déjà plus de 7000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Le Bled Parle à ne pas manquer !