CHAN 2021 : La RDC enregistre 13 nouveaux cas de Covid-19, accuse le Cameroun de « tricherie » et obtient la contre-expertise

Le match RDC-Cameroun est précédé par une grosse polémique relative aux tests de la Covid-19. En effet, les Léopards A’ ont enregistré vendredi soir, 13 nouveaux cas de Coronavirus et accuse le pays hôte d’avoir volontairement faussé les résultats.

RDC, CHAN (c) Droits réservés

A quelques heures du choc des félins entre Léopards et Lions dans le cadre des quarts de finale du CHAN 2021, un climat d’incertitude plane. Après que la RDC a appris du pays organisateur qu’elle comptait parmi ses membres, 13 qui sont positifs à la Covid-19, elle a dénoncé un complot et exigé une contre-expertise. «En pleine réunion technique, la partie adverse, donc la partie camerounaise, annonce que nous avons 13 cas de Covid. On répond : ‘Ecoutez, nous, nous ne savons rien, nous attendons les résultats’. Même la CAF qui préside la réunion technique est surprise que ce soit l’adversaire qui fasse cette annonce», a raconté le coordonnateur de la sélection congolaise, Theo Binamungu, devant les médias, avant de charger le Cameroun.

La CAF accepte la contre-expertise

«Ensuite, les réseaux sociaux ont annoncé que nous avons 20 Covid. Effectivement en ajoutant ces 13 plus les 7 que nous avons déjà, cela fait 20. Mais dans les 13 Covid, malheureusement pour les tricheurs, du moins ce que nous croyons être de la tricherie, (le sélectionneur Florent) Ibenge revient encore positif alors qu’il avait été testé négatif», s’étonne le dirigeant. «Nous avons rejeté les premiers résultats et nous avons demandé une contre-expertise.»

La requête a été acceptée par le Comité d’urgence de la CAF. «Nous avons eu des résultats de tests assez compliqués, on a eu un lot de joueurs positifs, mais on a eu aussi des lots de joueurs qu’ils disent douteux, donc ni positifs ni négatifs. Cela nous a amené à réfléchir et à chercher dans quels laboratoires ces tests ont été faits. Curieusement, je m’excuse de l’insinuer, mais le laboratoire qui nous a fait le test n’est pas celui qui est en train de le faire maintenant. Donc là on change de laboratoire, c’est que quelque chose n’a pas été correct… La CAF nous dira qui est réellement positif et qui est réellement négatif», a conclu Binamungu. Les fans de football qui attendent impatiemment ce match, espèrent un dénouement heureux de ces querelles.

 

Newsletter :
Déjà plus de 7000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Le Bled Parle à ne pas manquer !