Module ads 2



Quatre Lionnes indomptables parmi les meilleures joueuses africaines de la décennie 2011-2020

L'International Federation of Football History & Statistics, une organisation d'études historiques et statistiques sur le football, basée en Allemagne a publié le 29 janvier 2021, son équipe féminine africaine de la décennie 2011 – 2020. Dans ce classement, on note la présence de 4 lionnes indomptables.

Estelle Johnson (c) Droits réservés

Annette Ngo Ndom

Au goal, on retrouve incontestablement Annette Ngo Ndom. Elle évolue avec la sélection nationale féminine du Cameroun depuis les Jeux olympiques de Londres en 2012, sa première apparition à un tournoi majeur. Elle a connu plus de succès au niveau des clubs, sauvant quatre pénalités et en convertissant un elle-même, lors de la victoire finale de la Coupe de la Slovaquie féminine en 2014. Elle a participé à plus de 3 éditions de la Coupe d’ Afrique des Nations de Football.

Estelle Johnson

Elle est la deuxième figure de ce classement. Née le 21 juillet 1988 à Maroua dans la région de l’Extrême-Nord, Estelle Laura Johnson est une footballeuse internationale camerounaise qui évolue au poste de défenseur. Elle joue pour le Sky Blue FC en Ligue nationale de football féminin aux États-Unis. Auparavant, elle a joué trois saisons avec les Washington Spirit, dans cette même Ligue. Johnson est contactée en 2018 par Joseph Ndoko, le sélectionneur à cette époque du Cameroun. Celui-ci accorde un intérêt à ce qu'elle porte les couleurs du pays. Elle est convoquée pour la première fois en sélection camerounaise le 1er mai 2019 par Alain Djeumfa, le nouveau sélectionneur du Cameroun et elle est retenue dans cette sélection nationale, dont la composition pour la Coupe du monde de football féminin 2019 est annoncée quelques semaines plus tard ;

Gabrielle Aboudi Onguéné

Avec ses 1m52 et ses 58 Kg, la sociétaire de CSKA Moscou en Russie qui occupe le poste d'attaquante au sein de la sélection nationale camerounaise de football féminin est dans la shoot List de l’équipe féminine de la dernière décennie publiée par International Federation of Football History & Statistics. En octobre 2014, elle cumule 23 sélections et 9 buts en équipe nationale du Cameroun. Elle remporte au sein de la sélection nationale féminine la médaille d'Or aux Jeux africains de 2011 au Mozambique, et la médaille de bronze à la CAN 2012 en Guinée équatoriale.

Elle est sélectionnée dans l'équipe nationale pour le Tournoi féminin de football aux Jeux olympiques d'été de 2012 à Londres et marque un but contre la Nouvelle-Zélande le 31 juillet 2012. Elle devient ainsi la première et unique buteuse camerounaise dans le tournoi Olympique de football féminin. Elle participe à la Coupe du monde de football féminin 2015 qui a lieu au Canada. Elle est élue meilleure joueuse de la CAN féminine organisée au Cameroun en 2016. Lors des éditions 2016 et 2017, elle échoue à la deuxième place du classement des meilleures joueuses africaines (CAF Awards), et à chaque fois derrière la nigériane Asisat Oshoala.

Elle est médaillée de bronze lors de la Coupe d'Afrique des nations féminine de football 2018 avec le Cameroun qui se qualifie également pour la Coupe du monde féminine de la FIFA en France prévue en 2019. En 2019, elle est d'ailleurs de nouveau retenue dans la sélection nationale du Cameroun pour cette Coupe du monde de football féminin13. Lors de cette compétition, elle se bat avec obstination durant le match contre le Canada dans le rôle d’attaquante de pointe esseulée14, et marque un but contre les Pays-Bas.

Gaëlle Deborah Enganamouit

Elle est détectée à 11 ans et évolue au Tonnerre Kalara Club puis est transférée au Lorema de Yaoundé en 2004. Elle rejoint en 2012 le club serbe du ŽFK Spartak Subotica avec lequel elle remporte le doublé Coupe-Championnat et connaît une première participation à la Ligue des champions féminine de l'UEFA. En 2014, elle rejoint la Suède et l'Eskilstuna United DFF. Un an après, Enganamouit remporte le titre de meilleure joueuse africaine de l'année. Elle représente son pays aux Jeux olympiques d'été de 2012 et à la Coupe du monde féminine de football 2015. Le 9 juin 2020, Gaëlle Enganamouit a annoncé jour de son 28e anniversaire, la fin de sa carrière.

Rappelons que l'International Federation of Football History & Statistics est une organisation d'études historiques et statistiques sur le football, créée en 1984. L'IFFHS se fait connaître pour ses multiples classements de clubs et de personnalités du monde du football, et notamment son classement mondial des clubs de football.

Newsletter :
Déjà plus de 7000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Le Bled Parle à ne pas manquer !