La Fecafoot prend acte de la sentence du TAS et des précisions de la FIFA et appelle au rassemblement

Le 15 janvier 2021, le Tribunal arbitral du Sport (TAS) a rendu le verdict de l’Affaire qui opposait Olympique AS de Meiganga et la Fédération camerounaise de Football (Fecafoot), prononçant l’annulation de l’ensemble du processus électoral conclu le 12 décembre 2018.

Seidou Mbombo Njoya (c) Droits réservés

Saisie par la Fecafoot, la Fédération internationale de football association (FIFA) a apporté des précisions selon lesquelles, « les organes actuellement en fonction à la Fecafoot assurent l’intérim », de cette instance.

Cet intérim sera « strictement encadré par la FIFA et limité aux tâches permettant d’assurer la continuité des affaires courantes et celles liées à la finalisation à brève échéance, du processus d’adoption des statuts et textes réglementaires requis et l’organisation des nouvelles élections », peut-on lire dans la note de la FIFA.

Dans un communiqué publié le 16 janvier 2021 dont lebledparle.com a eu copie, la Fecafoot dit avoir pris acte de la sentence du 15 janvier du Tribunal arbitral du Sport et des précisions de la FIFA « afférentes à la continuité du service ».

Dans son communiqué, la Fédération camerounaise de Fooball « informe les acteurs du football et ses partenaires qu’elle entend se conformer et appliquer la décision du TAS et les prescriptions de la FIFA », lit-on.

Toutefois, l’instance dirigeante du Football camerounais appelle les acteurs à la « sérénité », non sans les assurer de « sa détermination à travailler dans le sens des intérêts du football ».

Pour conclure, la Fecafoot lance un appel au « rassemblement  de toute la famille afin d’orienter toutes les énergies au développement du football camerounais ».

Newsletter :
Déjà plus de 7000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Le Bled Parle à ne pas manquer !