Neymar raconte sa rencontre inoubliable avec Diego Maradona dans un car alors qu’il n’a que 12 ans

Près de dix jours après le décès de l’illustre footballeur argentin à la retraite Diego Armando Maradona Franco, Neymar se rappelle sa première rencontre avec ce dernier ; c’était dans un car.

Neymar (c) Droits réservés

Diego Armando Maradona Franco est mort le 25 novembre 2020 à l’âge de 60 ans et inhumé le lendemain. Après lui avoir rendu un vibrant hommage sur les réseaux sociaux, l’attaquant brésilien s’est ensuite confié au média de son pays Esporte Interativo à qui il raconte sa rencontre inoubliable avec le champion du monde 1986 au Mexique, emporté par un arrêt cardiaque.

« Je n’oublierai jamais, je devais avoir autour de 12-13 ans, je débutais à Santos », se souvient le joueur du PSG en France.

Un moment inoubliable

Entretemps, « El Pibe de Oro » doit prendre part à un match d’exhibition qui oppose son pays l’Argentine au Brésil : « Comme le car de l’équipe brésilienne était plein, je n’ai pas pu les accompagner. Alors on m’a mis dans le car de l’Argentine », raconte Neymar da Silva Santos Junior.

Une fois dans le car, l’actuel Numéro 10 du PSG tombe sur l’ancien milieu de terrain argentin Alejandro Mancuso et un certain Diego Maradona, assis à l’avant du car de l’argentine.

Par la suite, « Ils m’ont pris avec eux et ont commencé à jouer avec moi, se souvient Neymar. Ils m’ont dit des trucs que je ne pouvais pas comprendre à cette époque, mais je comprenais qu’ils s’occupaient bien de moi. Quand je suis arrivé au stade, ils m’ont emmené avec eux dans le vestiaire de l’Argentine et après sur le terrain. J’ai même une photo de moi petit avec Maradona. Il m’a appelé pour prendre cette photo. Je n’oublierai jamais ce geste », fait savoir le natif de Mogis das Cruzes à notre confrère.

Maradona : une icône

Neymar ne dit non plus le contraire de ceux que pensent les fans et même les profanes du football, de Maradona, considéré par beaucoup comme le dieu du ballon rond : « Sur le terrain, c’était évidemment une icône pour tout le monde. Pour moi aussi. Je l’ai toujours respecté comme athlète et comme joueur. Mon père était très heureux de voir ce moment avec son fils, je ne l’oublierai pas », témoigne l’ancien Barcelonais avant de conclure en souriant : « Je ne suis même pas sûr qu’il se souvienne que j’étais un enfant ».

Newsletter :
Déjà plus de 6000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Le Bled Parle à ne pas manquer !



abonnement gratuit lebledparleX

Abonnement Newsletter