Présidentielle 2018/Un ''no name '' parle aux Camerounais : « même si tu es RDPC, ne vote pas pour Biya »

Camerounais, Camerounaises, Mes chers compatriotes

Auréole Tchoumi - DR

Nous avons écouté hier soir le discours du Chef de l'État. C'est un homme en parfaite santé qu'on a vu à la télé, belle allure, élégant, joyeux...

Je me demande ce qui fait que jamais on ne le voit sur le terrain. Hôpital militaire de Yaoundé rien, les chantiers routiers rien, incendie de l'Assemblée Nationale rien, distribution des ordinateurs rien, journées mondiales notoires rien, visite de quelques firmes agricoles d'envergure rien, entretien annuel avec des étudiants dans une université de son choix rien, plateau TV de son choix rien, même l'émission inside Presidency ne lui a jamais donné l'opportunité de parler au micro du Journaliste en tête à tête...

Monsieur Biya gouverne-t-il donc ce pays?

En ce premier jour de l'année, moi Auréole Tchoumi, Camerounais de nationalité, - ne disposant même pas de passeport, pour ne pas que certains croient que les USA me revendiqueront aussi - jouissant de la plénitude de mes facultés mentales, m'adresse à la nation.

Combien de temps faudra-t-il encore à la jeunesse pour comprendre que le gouffre est davantage profond? Honnêtement qu'attendons-nous de Monsieur Biya? Le futur simple est le temps par excellence de ses discours. Jamais il n'a changé et je le comprends. C'est le véritable temps de l'incertitude et de la malice.

Mais de vous à moi, nous rêvons ou quoi? Sommes-nous prêts à cautionner 43 ans de pouvoir? Bello Bouba, Adolphe Moudiki, Niat, Cavaye, Yang, Esso... Tous sans exception dirigeants à vie? Sous-préfets, préfets et gouverneurs tous des énamiens issus de leurs souches à eux... Et dire que même dans 7 ans la nouvelle cuvée de gouvernants seront des fils de et de... On sait pourtant comment ils ont eu l'Enam cette année.

43 ans de pouvoir. Mon Dieu! Nous sommes en dynastie à l'époque de la monarchie chinoise.

Monsieur Biya mérite une retraite bien paisible. Plus question de voter pour lui.

Comment envisagez-vous l'avenir de cette République pour les 7 prochaines années ? Un Chef qui dirige sans gouverner, qui n'assume rien, qui est chef de tout et responsable de rien. CAMAIR-CO, ADC, CAMWATER, CSPH, CNPS, SNH, Douane, Police, SED, MINDEF... Le père Biya a positionné ses gardiens les plus sûrs pour être assuré de dormir en paix. Les mêmes mangent, les mêmes boivent, leurs joues et leurs ventres en témoignent. Le Président est vraiment déterminé à faire 43 ans au pouvoir. Incroyable!

Monsieur Biya a tout donné. Tout! Mais 43 ans de pouvoir c'est inacceptable. I...nacceptable !

Mes chers Compatriotes...

Nous devons libérer le Cameroun de la monarchie. Franck Biya, Beti Assomo, Joshua, Kamto, Cabral... peu importe qui sera le prochain président, mais nous devons aider la République à briser la barrière de la léthargie, du sommeil, des beaux discours, du népotisme, du tribalisme, Jeux de hasard, bars, snack-bar à tout bout de chemin... Biya doit partir. C'est le seul mot d'ordre de ce discours.

Votez pour le candidat qui vous chante, mais tout sauf Biya. Il doit aller en retraite. Ghana, Angola, Nigeria etc. C'est pas de l'or dans leur ciel mais au moins une démocratie en marche et qui fait son chemin. Prenons la responsabilité historique et républicaine de Libérer ce pays. Quitte à ce que le Président de la Cour suprême ''lise ce qu'il voit'', nous devons renverser le régime et c'est dans quelques mois, seul dans notre isoloir.

Biya parle de CAN 2019, aucune ville n'est prête, aucun taxi ne respecte le fameux 5 places, aucune route n'a ce qu'il faut, aucun chantier n'a l'air en voie d'aboutissement... Hormis même tous ces détails la CAN remportée au Gabon nous a vraiment donné quoi? Trêve de justifications, j'ai décidé de parler terre à terre pour être entendu de tous. Peu importe nos divergences, nos bords politiques, nos conflits de tous les jours, oui je suis Bamiléké, je ne travaille pas à Vision 4, je suis ami avec MEON et je supportais Nganang... De grâce épargnons ce post des discours alambiqués.

Quelle que soit ta chapelle politique, même si tu es RDPC, ne vote pas pour Biya. Oui tu as un salaire grâce à lui, un matricule et gnagnani gnagnana, combien de temps faut-il à un jeune fonctionnaire, un militaire, enseignant, un IDE, un ingenieur Polytech pour espérer acheter un terrain, construire une case, doter une femme, l'épouser... Combien de parents peuvent encore garantir une éducation sûre à leurs enfants aujourd'hui ? Tout est devenu Professionnel à l'école, dans le vide. BTS, Licence, Master 1 et 2…. Toujours des cours écrits et deux maigres mois en entreprise. Voilà ce qui confère le caractère professionnel à notre université et justifie son coût excessivement cher.

Biya n'a plus rien à offrir. Hier il l'a démontré dans son discours. On sentait qu'il parlait des choses dont il ne maîtrise lui-même pas le fond des dossiers. Rien de nouveau sous le soleil, rien à se mettre sous la dent au bout de 17 minutes de dictée préparée.

Nous devons mener un seul combat pour l'avenir de cette République: celui de faire partir Biya. Donnons cette année au Cameroun un nouveau souffle, un nouveau destin. Nouveau Président, un peu de dictature pour repartir à zéro. Non à la démocratie selon Biya. Il doit partir en retraite. Et alors la décentralisation se construira, il n'existera plus de sous-préfet chef terre devant des maires élus, plus de préfets et gouverneurs énamiens chargés de veiller au confort du Grand Parti et de ses caciques etc.

Mes chers compatriotes

Je sais que dans vos entreprises ils ne vous laisseront pas le choix. Vous monterez contre votre gré dans des hiaces et des coasters pour aller voter dans leur village ou circonscription électorale.

Mais ils ne seront pas dans l'isoloir avec vous. Tout sauf Biya. Nous devons le renverser cette année. Sinon la Libye sera mieux que l'enfer des 7 prochaines années. Les salaires toujours plus bas, l'école toujours plus chère, la vie toujours plus inflationniste, les marchés toujours plus sales, les concours chasse-gardée de leurs enfants même ceux déjà morts... Imaginez encore ce pays entre les mains de Biya pendant 7 ans. Non, non et non! Nous devons le renverser cette année.

Pour que vive l'alternance

Vive la démocratie

Vive le Cameroun

Je vous remercie

#LeMédiateur

Newsletter :
Déjà plus de 8000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Le Bled Parle à ne pas manquer !