Cameroun : Bolloré, s’engage à former de jeunes Camerounais aux métiers ferroviaires

Camrail qui investit un peu plus de 100 millions de FCFA chaque année dans la formation se lance dans un nouveau défi.

Un train de la Camrail

Une convention de partenariat entre Camrail et le Centre de formation professionnelle et continue De la Salle (Cfpc-Dls) pour la formation des jeunes aux métiers ferroviaires a été signé le 10 mai 2017 avec pour objectif de  former de jeunes Camerounais aux métiers ferroviaires

Didier Vandenbon, le directeur général de Camrail, a indiqué qu’il s’agit là d’un signal fort de la politique des ressources humaines, mise sur pied par l’entreprise, qui vise à pérenniser le savoir-faire métier en la matière. Que ce soit dans la maintenance du matériel et des installations fixes, les systèmes d’informations, le transport (trafic et traction)...

Emmanuel Mboua, le directeur du Cfpc-Dls, lui, a indiqué qu’une soixantaine de jeunes seront formés par session. « L’avantage de cette convention c’est que nous n’allons pas former des [futurs]chômeurs. Mais des jeunes qui vont intégrer immédiatement le monde de l’emploi, après leur formation. », a-t-il déclaré.

Selon ses dires, la durée d'apprentissage dépendra des spécialités. Car, le métier de conducteur de train est de 8 mois, alors que celui de mécaniciens de locomotives dure 18 mois. Et le minimum de niveau requis, c’est le Certificat d’aptitude professionnel (Cap).

Newsletter :
Déjà plus de 7000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Le Bled Parle à ne pas manquer !